Tunisie : Quelle est la situation économique et quelles solutions pour se sortir de la crise ?
#Analyse #AnalyseEconomique #Economie #Finance #Inflation #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 14 janvier 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 14 Janvier 2022 à 15:00

Le déficit budgétaire se résorbe de 5,4 Mds TND sur les 10 premiers mois de 2020 à 4,5 Mds TND sur les 10 premiers mois de 2021 soit de 1,7 Md EUR à 1,4 Md EUR mais le taux d’inflation sur un an accélère encore en décembre à +6,6%. 

L’exécution du budget à fin octobre 2021 fait état à la fois d’une hausse des ressources propres (+9,1% en glissement annuel à 26,2 Md TND, soit 8,1 Md EUR) et des dépenses publiques hors principal de la dette (+6,4% en g.a. à 32 Md TND, soit 9,8 Md EUR). Le déficit budgétaire s’est ainsi résorbé de 5,4 Md TND (1,7 Md EUR) sur les 10 premiers mois de 2020 à 4,5 Md TND (1,4 Md EUR) sur les 10 premiers mois de 2021. 

La hausse des ressources propres provient essentiellement des recettes de la TVA (+26,9% à 7,2 Md TND), tandis que les recettes non fiscales ont diminué (-4,7% à 1,5 Md TND). Côté dépenses, la masse salariale a continué d’augmenter (+5,2% à 16,7 Md TND, soit 52% des dépenses totales hors principal de la dette). 

Les dépenses d’interventions et transferts sont également en hausse (+11,9% à 6,5 Md TND), de même que les dépenses d’investissements (+7,8% à 2,9 Md TND). Les ressources d’emprunt (pour répondre au besoin de financement) sur les 10 premiers mois de 2021 ont progressé de 20,8% en g.a. à 12,3 Md TND – 3,8 Md EUR. 

Il s’agit pour 45% d’emprunts domestiques et pour 55% d’emprunts extérieurs. 

Enfin, l’encours de la dette fin octobre 2021 s’élevait à 102,2 Md TND  soit 31,4 Md EUR  et était principalement de la dette extérieure (61%).

Le taux d’inflation sur un an accélère encore en décembre à +6,6%.

Selon les dernières données de l’INS, le taux d’inflation en décembre 2021 a augmenté à +6,6% en glissement annuel (g.a.) après +6,4% en novembre et +6,3% en octobre. 

Il s’agit du plus haut taux d’inflation observé depuis septembre 2019. L’inflation sous-jacente « hors produits alimentaires et énergie », quant à elle, recule à +6,4%, après +6,5% en novembre. 

L’augmentation de l’inflation est essentiellement liée à l’accélération de la hausse des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées (+7,6% en décembre contre +6,9% en novembre), en particulier pour les légumes (+8,0% contre 3,7% en novembre). A contrario, le rythme d’évolution des prix de la santé a ralenti (+5,2% contre 6,3% en novembre), plus précisément celui des produits, appareils et matériels médicaux (+5,9% contre 7,8% en novembre). 

L’inflation a globalement suivi une tendance à la hausse depuis début 2021, passant de +4,9% en janvier à +6,6% en fin d’année, avec un pic notable en juillet à +6,4%, mois marqué par la suspension du Parlement et la destitution du Premier ministre.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.