La Turquie serait pour les entreprises américaines un centre régional pour le commerce
@USEmbassyTurkey
#Actualite #AnalyseEconomique #CooperationInternationale #Diplomatie #Economie #Entreprises #EtatsUnis #TURQUIE
Denys Bédarride
dimanche 24 avril 2022 Dernière mise à jour le Dimanche 24 Avril 2022 à 06:00

La porte-parole de l’ambassade des États-Unis en Turquie, Julie Eadeh, a déclaré ce 13 avril que les entreprises de son pays considéraient la Turquie comme un centre régional pour le commerce.

C’est ce qui ressort d’une déclaration publiée par l’ambassade des États-Unis à Ankara, sur les détails de la visite de la sous-secrétaire américaine au Commerce, Marisa Lago, en Turquie.

Dans la déclaration, Eadeh a expliqué qu’il existe une relation économique forte et croissante entre les États-Unis et la Turquie.

Elle a rappelé que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’élevait à 28 milliards de dollars l’année dernière, soit une augmentation de 32% par rapport à 2020.

Elle a ajouté que les produits turcs sont devenus plus attractifs sur le marché américain et que les États-Unis ont été le deuxième marché pour les exportations turques en 2021.

La porte-parole a confirmé que les États-Unis d’Amérique sont le quatrième partenaire commercial de la Turquie, soulignant que “les entreprises américaines considèrent la Turquie comme un centre régional”.

Eadeh a précisé qu’il demeure des domaines pour une croissance supplémentaire des relations commerciales entre Washington et Ankara.

Elle a expliqué que les responsables de l’ambassade rencontrent régulièrement des entreprises américaines qui souhaitaient augmenter leurs ventes et leurs investissements en Turquie.

Le volume des investissements directs des États-Unis en Turquie s’élevait à 5,8 milliards de dollars en 2020.

Elle a rappelé que les entreprises américaines employaient près de 60 000 personnes en Turquie en 2019.

La diplomate américaine a par ailleurs salué la visite de Lago en Turquie le 4 avril pour discuter des opportunités de coopération économique et pour lancer le mécanisme stratégique entre la Turquie et les États-Unis.

Source Agence Anadolu

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *