Tunisie : Son secteur bancaire a connu en 2021 « un essoufflement quasi général de son activité de crédit » 1
#Economie #Financement #Investissement #UnionEuropeenne #TUNISIE
Agence Ecofin
mardi 7 juin 2022 Dernière mise à jour le Mardi 7 Juin 2022 à 07:30

La Tunisie multiplie les réformes en vue de se sortir de la crise économique. Le pays bénéficie aussi du soutien de ses partenaires internationaux.

L’Union européenne (UE) a annoncé le versement de 321,8 millions de dollars à la Tunisie au titre d’assistance macro-financière. L’annonce a été faite par la délégation de l’Union en Tunisie sur son site internet, le 25 mai. 

La note précise que cette aide est la seconde tranche, soit 50%, d’un programme d’assistance macro-financière approuvé en faveur de la Tunisie. Elle vise à atténuer les répercussions économiques de la covid-19, et à renforcer la stabilité macroéconomique du pays. 

A terme, le financement qui constitue des « prêts à long terme à des conditions très favorables » est destiné à « alléger la situation de la balance des paiements et du budget de la Tunisie, tout en soutenant la mise en œuvre de réformes économiques essentielles ».

La Tunisie fait face actuellement à une crise économique qui oblige les autorités à mettre en œuvre plusieurs réformes. Elles cherchent à « améliorer la viabilité des finances publiques et de la réforme du secteur public, renforcer les mécanismes de protection sociale du pays, favoriser la modernisation et la réforme des entreprises publiques et promouvoir l’investissement privé en améliorant le climat des affaires ».

Les autorités tunisiennes sont également en pourparlers avec le Fonds monétaire internationale (FMI) en vue de la mise en œuvre d’un programme de réformes économiques supervisé par l’institution. S’il est approuvé, la Tunisie espère bénéficier d’un prêt de 4 milliards de dollars du FMI qui lui permettrait de surmonter la crise.

Notons que même si les perspectives économiques commencent à s’améliorer, avec l’assouplissement des restrictions liées à la covid-19, la Banque mondiale préconise une mise en œuvre rapide des réformes structurelles si la Tunisie veut accélérer la reprise, et préserver la stabilité macroéconomique.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.