Les frontières entre la Tunisie et la Libye sont à nouveau ouvertes
#Cooperation #Economie #Financement #FMI #Social #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 14 juillet 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 14 Juillet 2022 à 07:30

Il y a 8 mois, la Cheffe du gouvernement, Najla Bouden, soumettait une requête d’aide financière auprès du FMI. A partir de la fin de l’année 2021, le gouvernement tunisien s’est ainsi attelé à l’élaboration d’un programme de réformes, pré-requis du Fonds pour le démarrage des négociations relatives à la signature d’un accord de financement. 

Les discussions techniques ont démarré en février par une mission virtuelle, puis se sont poursuivies en mars avec la visite d’une délégation du FMI en Tunisie. Suite à ces « échanges constructifs », le Fonds Monétaire a félicité les efforts des autorités tunisiennes mais restait encore dubitatif quant aux possibilités de mises en œuvre des réformes et quant à l’inclusion de l’ensemble des parties prenantes tunisiennes, notamment de l’Union syndicale, l’UGTT, dans l’élaboration de ces mesures. 

Face à la situation économique internationale tendue et à la gravité des répercussions de la guerre en Ukraine sur l’économie tunisienne, le directeur de la région Moyen- Orient et Afrique du Nord du FMI, Jihad Azour, a déclaré, à l’occasion de son déplacement à Tunis les 20 et 21 juin, que le Fonds était prêt à débuter les négociations officielles sur la mise en place d’un accord de financement dans les prochaines semaines. 

Il a cependant rappelé la nécessité d’engager au plus vite les réformes, en saluant toutefois la récente publication du plan de réformes du gouvernement tunisien. 

La venue programmée début juillet d’une délégation du FMI en Tunisie confirme l’ouverture des négociations, dans un contexte politique et social marqué par la divulgation le 30 juin par le Président du projet de constitution soumis à référendum le 25 juillet, et par des appels à la grève de l’UGTT, dont une première a eu lieu dans les entreprises publiques le 16 juin.

Pour quel calendrier ?

Novembre 2021 : Elaboration de la matrice des réformes par le gouvernement

Décembre 2021 : Présentation du plan de réformes aux partenaires sociaux et au FMI

Janvier 2022 : Réunions entre le FMI et les autorités tunisiennes

Février 2022 : Mission technique virtuelle

Mars 2022 : Visite d’une délégation du FMI à Tunis 

Juin 2022 : Visite du directeur de la région MENA du FMI et entretiens avec le Président de la République et la Cheffe du gouvernement

Juillet 2022 : Début officiel des négociations 

Sachant que l’objectif est la signature d’un accord dans les prochaines semaines pour permettre l’octroi du prêt par le FMI

Source : Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.