Egypte-Liban : Le financier BLOM Bank cède sa filiale en Egypte à Bank ABC, pour se conformer aux exigences de fonds propres imposées par la Banque centrale du Liban
#AnalyseEconomique #BanqueMondiale #Diaspora #Economie #Finance #EGYPTE
Agence Ecofin
lundi 18 juillet 2022 Dernière mise à jour le Lundi 18 Juillet 2022 à 07:30

Les envois de fonds de la diaspora sont devenus la première source de devises du pays des pharaons, devant les recettes des exportations, les revenus du canal de Suez, les recettes touristiques et les investissements directs étrangers.

Les transferts des migrants égyptiens ont atteint 11,1 milliards de dollars au cours des quatre premiers mois de 2022 contre 10,3 milliards de dollars durant la même période en 2021. Ce qui représente une augmentation de 7,7 %, selon des données publiées le mardi 5 juillet par la Banque centrale égyptienne.

Sur le seul mois d’avril, les transferts de la diaspora égyptienne se sont établis à 3,1 milliards de dollars, un montant en hausse de 24,4% en glissement annuel, a-t-on précisé de même source. 

Selon les données de la Banque mondiale, les envois de fonds des Egyptiens résidant à l’étranger avaient atteint 31,5 milliards de dollars en 2021 (en hausse de 6,4% par rapport à 2020), soit l’équivalent de 8% du PIB du pays, devenant la première source de devises du pays, devant les recettes des exportations, les revenus du canal de Suez, les recettes touristiques et les investissements directs étrangers (IDE).

L’Egypte compte une diaspora estimée à 10 millions de personnes, dont la majorité est établie dans les riches monarchies pétrolières du Golfe, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.