Le Maroc, une priorité pour le développement économique de la Région Occitanie
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #MAROC
Juli Choquet
mardi 24 octobre 2017 Dernière mise à jour le Mardi 24 Octobre 2017 à 09:51

La présidente de la Région Occitanie Carole Delga est actuellement au Maroc pour signer de nombreux accords de coopérations dans les domaines institutionnels, économiques, académiques et culturels. Fruit d’un positionnement stratégique de la Région Occitanie sur la Méditerranée, la rédaction était du voyage pour comprendre les dynamiques d’échanges entre l’Occitanie et les acteurs du royaume Chérifien.

La présidente de l’Occitanie Carole Delga, souhaite développer les relations internationales de la région pour développer son économie. Sur ce point les engagements Méditerranéens de l’Occitanie peuvent s’appuyer sur une représentation permanente de l’institution sur le territoire Marocain à travers La Maison de l’Occitanie à Casablanca. Créer en 2012, celle-ci a accompagné à ce jour plus de 200 entreprises.

Un partenariat Win Win dans l’aéronautique

A travers le domaine de l’aéronautique dans lequel la région est en pointe avec le pôle de Toulouse, le Maroc paraît une destination particulièrement pertinente pour la stratégie de la présidente.

En effet le GIMAS basé à Casablanca (Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales) présidé par Karim Cheikh a reçu la présidente pour y débattre de la compétitivité de chacune des parties. Carole Delga martèle vouloir un « partenariat Win-Win » où chaque emploi créer dans le cadre des coopérations avec le Maroc créer un poste en Occitanie.

C’est avec une délégation nombreuse, que la Région s’est rendue au Maroc pour y être notamment reçue par André Azoulay, Conseiller de sa majesté Mohamed VI au palais royal. L’attachement de la région Occitanie à la Méditerranée et les relations historiques entre la France et le Maroc étaient au cœur du débat de même que « les spécificités Occitanes sur le plan économique». André Azoulay déclare « lorsqu’on pense à cette région évidemment l’aéronautique est très présent dans nos esprits ».

De Gau à Dr : Alain Di Crescenzo (président de la CCI Occitanie), Carole Delga (présidente de région Occitabie), André Azoulay (Conseiller de sa majesté Mohamed VI).

Le port de Sète : accélérateur du développement économique de la région Occitanie

Autre enjeu du voyage : l’agrandissement du port de Sète pour le développement économique de l’Occitanie. Pour rappel la Région a investi 50 millions d’euros pour l’aménagement du port résolument tourné vers les ambitions Méditerranéennes de la région.

Accompagné par JC Gayssot directeur du port de Sète et ancien ministre des Transports, Carole Delga s’est entretenue avec Najib Boulif Secrétaire d’Etat Marocain chargé du Transport.

Si les lignes maritimes Sète – Nador et Sète – Tanger sont déjà à l’œuvre depuis 30 ans, il s’agit d’accélérer les échanges entre le port de Sète et le nouveau système de régulation portuaire du Maroc à travers l’ANP (Agence Nationale des Ports).

Notons que le port de Sète enregistre depuis 3 ans une croissance spectaculaire de +17%. L’essor du port de Sète passe ainsi par l’exportation marocaine de produits agro-alimentaires, l’augmentation du nombre de passagers, l’export de bétail mais surtout l’import de véhicules neuf.

La région est ainsi une des rares en France a avoir enregistré depuis plusieurs années un solde positif de sa balance commerciale.

La formation commune : enjeu de la coopération décentralisée ?

Enfin et c’est un domaine cher à l’ancienne ministre de l’économie sociale et solidaire, la formation. A travers la labélisation de l’excellence de Business School Toulouse à Casablanca, l’école « ouvre vers l’Afrique » rappelle Alain Di Crescenzo président de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Occitanie qui a personnellement développé le réseau de l’académie vers l’international.

De même l’appui donné à la formation des élus vient en aide à la décentralisation Marocaine en cour avec la signature très concrète du protocole de coopération avec Mohand Laenser le président de l’Association des Régions du Maroc (ARM) suivi d’une lettre d’engagement commune avec Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental dans le domaine de l’Economie sociale et solidaire.

Vous l’aurez compris, c’est un voyage riche en rencontres et en partenariats que la Région Occitanie a opéré dans le royaume Chérifien. Passage obligé pour sa présidente Carole Delga qui résume : « L’international pour l’Occitanie c’est une chance, une condition de son développement et c’est aussi une condition de sa croissance économique”.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *