Liban : Une enquête internationale sur l’explosion de Beyrouth
#Actualite #Decideurs #Economie #LIBAN
Denys Bédarride
vendredi 7 août 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Août 2020 à 12:20

Le chef du Parti socialiste progressiste au Liban, Walid Joumblatt a réclamé une enquête internationale sur l’explosion du port de Beyrouth et a également appelé à des élections sur une base non sectaire.

Présent en conférence de presse, deux jours après l’énorme explosion ayant secoué Beyrouth, Joumblatt a exigé la formation d’un comité d’enquête international sur cet énorme incident.

Il y a un manquement flagrant de la part de la justice et des services de sécurité. Aujourd’hui, ils essaient de désavouer leur responsabilité, c’est pourquoi nous ne croyons pas en un comité d’enquête local et nous ne faisons pas confiance au gang au pouvoir”, a-t-il accusé.

Pour Joumblatt, “sans soutien international et arabe, le Grand Liban pourrait disparaître”, faisant référence à la visite du Président français, Emmanuel Macron à la capitale, Beyrouth.

La conversation avec Macron sera excellente. Il faut avoir un contrôle total et efficace sur les ports et les points de passage et un gouvernement neutre est nécessaire pour nous écarter de l’opposition entre plusieurs forces étrangères, quelle que soit la perte”, a-t-il ajouté.

En effet, l’explosion a fait 137 morts et environ 5 000 blessées, outre les dizaines de personnes disparues et les dégâts matériels estimés à environ 10 milliards de dollars.

Le 5 août, le gouvernement libanais a annoncé une enquête de cinq jours, tandis que d’anciens chefs de gouvernement, dont Saad Hariri et Najib Mikati, ont appelé à la formation d’un comité d’enquête international ou arabe pour déterminer les causes de l’explosion.

La crise économique s’aggravera suite à l’explosion qui a paralysé le trafic commercial au Liban, ce qui pourrait causer une pénurie de produits de base. En effet, le port est considéré comme l’entrepôt principal de nombreux produits de base, notamment, les céréales, la nourriture et les médicaments.

Source Agence Anadolu 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *