Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 6
#AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Emploi #EchangesMediterraneens #EGYPTE #ISRAEL #JORDANIE #LIBAN #PALESTINE
Denys Bédarride
mercredi 5 août 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 5 Août 2020 à 15:02

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui de l’ Ambassade de France au Liban, Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

Zoom sur l’actualité économique en Egypte :

Le président égyptien Alsisi a ratifié le 29 juillet une loi interdisant les militaires d’active et à la retraite d’être candidats à la Présidence ou au Parlement sans l’accord de l’armée.

Egypte Alsisi : «Les officiers d’active et ceux dont le service au sein des forces armées a pris fin ne sont pas autorisés à être candidats lors d’élections à la Présidence, au Parlement ou aux conseils locaux sans l’accord du Conseil suprême des Forces Armées (CSFA)»

Le taux de croissance en volume du PIB a été ramené de 5,6% en 2018/2019 à 3,8% en 2019/2020 (contre 6% prévus initialement). Le déficit public a été ramené de 8,2% du PIB en 2018/2019 à 7,8% du PIB en 2019/2020. 

Le taux de croissance en volume du PIB a été ramené de 5,6% en 2018/2019 à 3,8% en 2019/2020 (contre 6% prévus initialement). La dette publique, elle a été ramenée de 90,4% du PIB à la fin du mois de juin 2019 à 86,1% du PIB à la fin du mois de juin 2020. 

Fitch a maintenu à l’identique la notation souveraine de l’Egypte (B+). Elle est assortie d’une perspective « stable »

Les ventes #automobiles (toutes catégories confondues) ont augmenté de 2% entre le premier semestre 2019 et le premier semestre 2020, passant de 74 840 à 90 395 véhicules. Elles ont diminué de 30% entre le premier et le deuxième trimestre 2020. 

Zoom sur l’actualité économique en Irak

La Haute commission de santé et sécurité nationale a décidé de permettre la réouverture des cliniques privées, d’imposer un couvre-feu général durant tous les jours de l’Aid (du jeudi 30 juillet au dimanche 9 août) et d’autoriser l’importation des bouteilles d’oxygène.

Selon le département des statistiques du ministère du Plan, 64,9 % des foyers irakiens disposeraient d’une connexion internet. Ce pourcentage atteindrait 72,1 % dans les zones urbaines mais ne dépasserait pas 45,9 % dans les zones rurales.

Le gouvernorat de Bagdad a annoncé que le gouverneur de Bagdad, Mohammed Jaber Al Atta, s’était entretenu avec le vice-ministre des Transports, Salman Al-Bahadly, et le vice-ministre du Plan, Maher Al-Dulaimi, au sujet du métro aérien de Bagdad.

Porté par le consortium Alstom France Hyundai, le projet de métro aérien de Bagdad doit maintenant être inclus dans la prochaine loi de finances. La signature du contrat est, quant à elle, prévue d’ici la fin de l’année.

Le montant total des crédits versés aux secteurs économiques par les banques et institutions de crédit serait passé de 1 493 788 Mds IRR (10,7 Mds $) au cours du 1er trimestre de 2019/2020 à 2 247 788 Mds IRR (13,4 Mds $) au cours du 1er trimestre de 2020/2021 soit +50,5%

D’après la Banque centrale, la valeur de la dette extérieure aurait été ramenée de 8,678 Mds $ à la fin du premier trimestre de l’année 2019/2020 à 8,655 Mds $ à la fin du premier trimestre de l’année 2020/2021, soit une quasi stabilité (0,2%).

Zoom sur l’actualité économique en Iran :

Les sociétés exportatrices du secteur non-pétrolier auraient rapatrié 33,6 Mds € de devises entre la fin juin 2018 et la fin juin 2020, soit 59,9% de la valeur totale des biens exportés par ces dernières sur la période, qui s’élèverait à 56,1 Mds € d’après les Douanes.

D’après la Chambre de commerce, d’industrie, des mines et d’agriculture ICCIMA, l’indice national du climat des affaires s’établissait à 6,01 à la fin du premier trimestre 2020/2021 soit une légère amélioration de 0,66% en glissement trimestriel et 2,6% en glissement annuel

Les 3 facteurs affectant le plus négativement le climat des affaires seraient «l’imprévisibilité et la volatilité des prix des matières premières», «les difficultés associées à l’octroi des crédits bancaires» et «l’absence de sécurité juridique en matière réglementaire»

D’après le président de la Fondation des déshérités (Bonyad-e Mostazafan), les revenus de la Fondation seraient passés de 268 800 Mds IRR (2,22 Mds $) à la fin de 2018/2019 à 360 000 Mds IRR (2,48 Mds $) à la fin de 2019/2020, soit une hausse de près de 34%.

D’après le président de la Fondation des déshérités (Bonyad-e Mostazafan), 37 000 personnes seraient directement salariées par la Fondation. Ses revenus seraient passés de 2,22 Mds $ à la fin 2018/2019 à 2,48 Mds $) à la fin 2019/2020, soit une hausse de 34%.

La valeur des échanges de biens entre l’Iran et l’Union européenne a été ramenée de 1,96 Md EUR au cours des cinq premiers mois de 2019 à 1,83 Md EUR au cours des cinq premiers mois de 2020, soit une baisse voisine de 6,5% en glissement annuel.

L’Allemagne demeure de loin le 1er partenaire commercial européen de l’Iran (premier client et fournisseur) avec 782,2 M € d’échanges bilatéraux dont 697,1 M EUR d’exportations de biens vers l’Iran soit 45% du total des exportations européennes et 85,1 M € d’importations

D’après les douanes, la valeur des échanges de biens hors pétrole brut aurait été ramenée de 28,9 Mds $ à la fin des quatre premiers mois de 2019/2020 à 19,7 Mds $ à la fin des quatre premiers mois de 2020/2021, soit une baisse dans des proportions voisines de 31,8%.

L’Iran enregistrerait ainsi un déficit commercial hors pétrole brut de 2,3 Mds $, contre un excédent de 135 M $ l’année dernière à la même période. Les exportations hors pétrole brut auraient été ramenées de 14,5 Mds $ à 8,7 Mds $, soit une baisse voisine de 40%.

Iran: La Chine est le 1er partenaire commercial de l’Iran (premier client et fournisseur) avec 5,2 Mds$ d’échanges bilatéraux dont 2,8 Mds$ d’exportations de biens vers l’Iran soit 25,7% des importations iraniennes et 2,5 Mds$ d’importations de biens soit 28,4% des exportations

D’après l’Institut statistique de Turquie, la valeur totale des échanges avec l’Iran serait passée de 5,09 Mds $ au cours du premier trimestre de 2019 à 1,31 Md$ au cours du premier trimestre de 2020, soit une baisse de 74,2%.

Les échanges de biens entre l’Iran et la Turquie se composeraient de 468 M $ d’importations en provenance d’Iran (-87,3% en g.a.) et de 843 M $ d’exportations vers l’Iran (-40% en g.a.).

La valeur totale des échanges entre l’Iran et l’Inde serait passée de 2,79 Mds $ au cours du premier trimestre de 2019 à 1,52 Mds $ au cours du premier trimestre de 2020, soit une baisse de 55,7%.

Les échanges de biens entre l’Iran et l’Inde se composeraient de 124 M $ d’importations en provenance d’Iran (-26 fois en g.a.) et 1,4 Md $ d’exportations vers l’Iran (-46% en g.a.).

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 8
Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 10

Zoom sur l’actualité économique en Israël

Calculée en données brutes, la croissance de l’indice mesurant la production manufacturière a augmenté de 1% entre les cinq premiers mois de l’année 2019 et les cinq premiers mois de l’année 2020.

D’après le Bureau Central des Statistiques, les dépenses par carte de crédit au mois de juin se sont accrues de 5% par rapport à mai 2020 et de 13,9% par rapport à juin 2019. Au 1er semestre 2020, elles ont augmenté de 0,7% par rapport à celui de 2019.

Calculé en données brutes, le montant des exportations de services a été ramené de 19,1 Mds EUR au cours des cinq premiers mois de 2019 à 17,4 Mds EUR au cours des cinq premiers mois de 2020, soit une baisse de 8,9%.

L’indice TA-35 (qui regroupe les 35 capitalisations les plus importantes de la Bourse de TelAviv) a gagné 0,3% de sa valeur cette semaine. L’indice s’est contracté de 18,1% depuis le 1er janvier.

Le nombre total d’emplois dans le secteur des hautes technologies s’est accru de 2,7% entre 2018 et 2019, passant de 314 754 à 323 395 emplois.

La manufacture de produits high-tech et les métiers intensifs en capital humain (programmation, technologies d’information et de communication, recherche, conseil) représentent respectivement 29,8% et 70,2% des emplois du secteur des hautes technologies.

Le salaire moyen dans les hautes technologies s’est établi à 23 545 NIS (5 886 EUR) en 2019, en hausse de 4,7% par rapport à 2018.

Le plan “Filet de Sécurité”, qui vise à soutenir les entreprises et les personnes touchées par la crise a été approuvé le 28 juillet à la KnessetIL. Le plan de 80 Mds NIS (20 Mds EUR) comprend des aides directes (12,5 Mds EUR) et des crédits facilités (7,5 Mds EUR)

Le plan “Filet de Sécurité” de 20 milliards d’€ vise à faire redescendre le taux de chômage en-dessous de 10%, contre 21% actuellement.
37) #Israel : D’après la dernière enquête sur l’emploi du Bureau Central de Statistiques (Labour Force Survey), le nombre d’employés n’ayant pas travaillé du tout au mois de mai s’élevait à 332 400, contre 796 700 en avril (-58%).

Zoom sur l’actualité économique en Jordanie

L’aéroport d’ Amman rouvrira partiellement à compter du 5 août 2020. Seuls les vols entre la Jordanie et les 22 pays répertoriés comme “verts” seront autorisés à reprendre progressivement.

L’aéroport d’ Amman rouvrira partiellement à compter du 5 août 2020. Pour entrer en Jordanie, il faudra pouvoir fournir la preuve d’un séjour d’au moins deux semaines dans l’un de ces pays sous peine d’effectuer une quarantaine à l’arrivée.

Le Ministre des Finances s’est engagé à ne pas augmenter les taxes en vigueur, ni à en imposer de nouvelles, concentrant tous les efforts sur la lutte contre la corruption, l’évasion fiscale et douanière pour atteindre une répartition équitable de la charge fiscale.41)

Le PDG du Fonds d’investissement pour la sécurité sociale a annoncé que le total des actifs de ce dernier atteignait plus de 15,5 Mds$ fin juin 2020 pour 15,09 Mds$ fin juin 2019. Ce fonds d’investissement est la structure la plus importante du Royaume en ressources.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 9

Zoom sur l’actualité économique au Liban

Le déficit public est passé de 3 596 Mds de LBP (2,3 Mds $ au taux officiel de 1507 LBP/1$) au cours des cinq premiers mois de 2019 à 3 012 Mds de LBP (1,9 Md$ au taux officiel) au cours des cinq premiers mois de 2020, soit une baisse de 17% sur un an.

Les dépenses publiques ont diminué de 15,6% pour s’établir à 8 709 Mds de LBP (5,7 Mds$). Dans le même temps, les recettes de l’Etat ont également reculé de 15,3% pour s’établir à 5 696 Mds de LBP (3,7 Md$) portées par la baisse des recettes fiscales (-22,6%).

Moody’s a dégradé le 27 juillet la note souveraine du Liban de « Ca » à « C », sans fournir de perspective. L’agence de notation a également décidé le 30 juillet de retirer les notations des trois banques libanaises qu’elle suit (Bank Audi, Blom Bank et Byblos Bank).

Le gouvernement a décidé le 28 juillet de prolonger jusqu’au 30 août l’état de mobilisation générale, alors que celui-ci devait expirer le 2 août. Il a également décidé d’un confinement renforcé du pays du 30 juillet au 3 août puis du 6 au 10 août inclus, sauf l’aéroport

L’indice global des prix à la production (IPP) s’est établi à 93,58 en juin 2020, en baisse de 5,03% par rapport à juin 2019. L’indice pour les produits locaux exportés s’est établi à 96,54 (- 1,83%), et celui des produits consommés localement à 93,24 (-5,4%).

Zoom sur l’actualité économique en Palestine

Le Gouvernement palestinien s’est prononcé, à l’occasion de son conseil des ministres, en faveur du versement d’une aide d’un montant de 126 millions de shekels au profit de 115 000 familles démunies dont 80 000 dans la bande de Gaza.

La Banque mondiale a annoncé l’octroi d’une aide de 30 millions de $ pour les Palestiniens les plus durement touchés par la crise sanitaire. 89400 foyers supplémentaires nouvellement enregistrés bénéficieront de cette aide qui doit créer 30000 emplois dont 50% de femmes

Le Ministre palestinien de l’Économie a annoncé l’adhésion de la Palestine à l’Organisation mondiale des zones franches, pour sa conférence annuelle à laquelle ont participé virtuellement 37 pays et la Commission des villes et zones industrielles palestiniennes.

Coronavirus : La Cisjordanie connait une forte hausse de cas notamment dans les camps de réfugiés qui sont au nombre de 19 où la distanciation est difficile à respecter. En juillet, 8500 cas ont été enregistrés pour 70 décès. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *