Brouillon auto 4
#Actualite #Echanges #LIBAN
Denys Bédarride
vendredi 14 août 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 14 Août 2020 à 17:00

Le Parlement libanais a déclaré l’état d’urgence pour 15 jours dans la capitale, à la suite de l’explosion du port de Beyrouth.

C’est ce qui a été décidé lors d’une session du Parlement dirigée par Nabih Berri, au Palais de l’UNESCO à Beyrouth.

En effet, l’état d’urgence est entré vigueur ce jeudi et durera 15 jours dans la capitale, Beyrouth.

Pour Berri, “le Liban agonise et la sortie de crise ne se fera qu’à travers un État civil et une loi électorale sans entrave sectaire”, avant d’appeler à accélérer la formation d’un gouvernement pour mener à bien les réformes et la lutte contre la corruption.

Mardi dernier, la capitale libanaise a passé une nuit sanglante suite à l’énorme explosion dans le port de Beyrouth. Les premiers indices révèlent que des matériaux hautement explosifs sont à l’origine de cet incident ayant fait 171 morts et dont les dégâts sont évalués entre 10 et 15 milliards de dollars.

Le lendemain, le gouvernement libanais a annoncé une enquête de cinq jours, tandis que d’anciens chefs de gouvernement, dont Saad Hariri et Najib Mikati, ont appelé à la formation d’un comité d’enquête international ou arabe pour déterminer les causes de l’explosion.

La crise économique s’aggravera suite à l’explosion qui a paralysé le trafic commercial au Liban, ce qui pourrait causer une pénurie de produits de base. En effet, le port est considéré comme l’entrepôt principal de nombreux produits de base.

Source Agence Anadolu 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *