Maroc : Le contexte altéré par le coronavirus inquiète les PME et TPE technologiques pour son effet sur la demande
#Actualite #Covid19 #Economie #Entreprises #NouvellesTechnologies #Technologie #MAROC
Denys Bédarride
samedi 15 août 2020 Dernière mise à jour le Samedi 15 Août 2020 à 09:00

Afin de compenser les  conséquences de la pandémie Covid-19 sur l’entrepreneuriat, l’Etat a mis en place des mécanismes de crédits bancaires garantis (Damane Oxygène, Relance TPE…). Cette initiative est saluée par les chefs d’entreprise, mais ce derniers restent perplexes quant au niveau de la demande pour l’année en cours.

Les crédits bancaires garantis par la Caisse Centrale de Garantie, qui ont vu le jour dans le contexte pandémique, ont été salutaires. Néanmoins rien ne garantit que la demande restera stable cette année même si le secteur IT a été moins affecté par la crise liée à la Covid19.

L’un des facteurs d’incertitude est de savoir si la commande publique restera à niveau. Les projets sont plus modestes que prévu et sont majoritairement financés par des bailleurs de fonds internationaux.

L’Eldorado pour les entreprises technologiques locales reste le chantier national de digitalisation des services publics déjà en cours et devant se poursuivre pendant les mois qui viennent. 

En tenant toutefois compte des délais incompressibles liés à la constitution et sélections des dossier d’offres publiques. A l’heure actuelle l’ambiance dans le secteur des entreprises IT n’est certes pas à l’euphorie mais non plus à la dépression. La rentrée constituera sans doute un test pour le secteur avec son traditionnel cortège de décisions et de confirmation des projets publics selon les budgets. 

Toutefois, le  contexte pandémique fait planer un doute notamment sur les délais de dépôt des factures et de paiement, points critiques pour des entreprises qui n’ont pas l’assurance financière des grands groupes et pour lesquelles l’approbation d’un projet peut signifier l’expansion ou la fermeture d’une société.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *