Tunisie : La croissance du pays continue à chuter fortement
#AnalyseEconomique #Coronavirus #Economie #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 27 août 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 27 Août 2020 à 09:15

Selon l’Institut National de la Statistique (INS), la croissance du PIB en volume de la Tunisie a chuté de -20,8% au 2ème trimestre de 2020 tandis que le taux de chômage a augmenté à 18,0% de la population active

L’Institut National de la Statistique (INS) a publié les comptes nationaux trimestriels du 2ème trimestre 2020 (T2 2020). 

La croissance du PIB en volume au T2 2020 a chuté de -20,8% en g.a., après -1,9% en g.a. au T1 2020 et +0,7% au T4 2019 en g.a., dans le sillage de la crise sanitaire. C’est le chiffre de croissance économique le plus faible en Tunisie depuis que les comptes trimestriels ont été élaborés par l’INS. 

Selon les données de contributions sectorielles à la croissance du PIB (à prix constants, base 100 en 2010), la faiblesse de la croissance économique au T2 2020 s’explique notamment par la baisse de l’activité : 

– dans le secteur des « autres services marchands »  (contribution négative à la croissance de -3,32 points de pourcentage pp au T2 2020), 

– dans le secteur des services de l’administration publique (contribution négative à la croissance de -2,81 pp au T2 2020), 

– dans le secteur des transports (-2,36 pp), 

– dans le secteur des industries mécaniques et électriques (-1,42 pp), 

– dans le secteur du commerce (-1,22 pp), 

– et dans le secteur du bâtiment et du génie civil (-1,18 pp). 

A contrario, les secteurs du raffinage de pétrole et de l’agriculture et pêche ont contribué positivement à la croissance au T2 2020 (+1,05 pp et +0,42 pp respectivement). 

Par ailleurs, l’INS a publié les derniers chiffres du chômage en Tunisie. Le taux de chômage s’élevait à 18,0% de la population active tunisienne (746 400 chômeurs) à l’issue du T2 2020, soit une hausse de 2,9 pp par rapport au T4 2019 (634 800 chômeurs). 

Il reste particulièrement élevé pour les diplômés de l’enseignement supérieur (31,2% au T2 2020), les jeunes de 15 à 24 ans (36,5% au T2 2020) et les femmes (25,0% au T2 2020, contre seulement 15,2% pour les hommes). 

Cependant, selon un communiqué de l’INS, « l’impact de la crise a été le plus fort en avril puisque ce mois s’est entièrement déroulé sous confinement total. Depuis, une reprise graduelle de l’activité est observée. (…) Le taux de chômage qui aurait culminé à 19% en avril aurait depuis reflué à 16,6% en juin ». 

Source : AMBASSADE DE FRANCE EN TUNISIE – SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL DE TUNIS

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *