Algérie : Les autorités veulent rapatrier les télévisions privées offshore sous le giron du droit national
#Media #Telecommunication #ALGERIE
Denys Bédarride
mardi 1 septembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 1 Septembre 2020 à 15:42

De droits étrangers et utilisant l’autorisation d’ouvrir un bureau pour baser leur rédaction en Algérie, cible de leurs programmes, ces médias échappent à son contrôle juridique.

En Algérie, les autorités ont décidé de lancer un « rapatriement technologique et juridique des chaînes de télévision privées offshore qui échappent au droit national ». L’information a été rendue publique par Ammar Belhimer, le ministre de la Communication, qui souhaite que la réglementation des chaînes de télévision privées revienne sur des bases stables et légales.

Il faut savoir que de nombreuses chaînes de télévision algériennes échappent à la réglementation du pays. Lancées sous l’égide du droit libanais, jordanien, émirati ou d’autres pays du Golfe, ces chaînes de télévision ont pour habitude de demander ensuite le droit d’avoir une représentation en Algérie. Cette dernière est en fait leur siège puisque finalement toute la rédaction s’y retrouve pour produire un contenu dédié essentiellement au marché algérien tout en échappant à sa réglementation.

Selon son chef, le ministère algérien de la Communication travaille actuellement à une réglementation qui mettra fin à cette pratique qui date de 2011 et de l’ouverture de l’audiovisuel algérien prôné par l’ex-président Abdelaziz Bouteflika.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *