Brouillon auto 9
#BuzzNews #Decideurs #Energie #Gaz #Solaire #ALGERIE
Denys Bédarride
vendredi 4 septembre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 4 Septembre 2020 à 10:28

Les infrastructures seront mises en place avec l’appui technique et financier des partenaires, puis payées grâce aux économies réalisées sur la consommation nationale en gaz.

L’Algérie prévoit de lancer deux programmes de 500 MW de centrales solaires chacuns. Cette annonce a été faite par Chems Eddine Chitour, le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables. 

« Dans l’immédiat, nous avons 150 MW qui sont dans les tuyaux, et pour lesquels des appels d’offres ont été soit lancés, soit sont en voie de l’être. Ensuite, nous allons proposer deux programmes de 500 MW chacun, ce qui va nous permettre de choisir nos partenaires », a affirmé le responsable.

L’objectif de ce programme est d’implanter de nombreuses centrales de petites envergures sur l’ensemble du territoire algérien. Dans un premier temps, le pays compte sur ses partenaires pour financer ces infrastructures. Il s’appuiera notamment sur les grands leaders des énergies renouvelables telles que la Chine, l’Allemagne et les Etats-Unis.

Une fois les projets exécutés, les partenaires seront payés avec les fonds épargnés grâce aux économies faites en termes de consommation de gaz naturel. La mise en place de 1000 MW de centrales solaires à la place de centrales à gaz permettra au pays de vendre le gaz non consommé pour un revenu annuel de 200 millions $ environ selon le ministre. « Et nous utiliserons ces fonds pour financer, en partie, notre plan d’énergie renouvelable », a-t-il précisé.

Chems Eddine Chitour a également précisé que le plan sectoriel visant la mise en place de 4 000 MW à l’horizon 2024 n’est pas prévu à moyen terme. « Franchement, je ne sais rien des 4 000 MW et je n’aime pas les effets d’annonce », a tenu à préciser le ministre.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *