Brouillon auto 18
#Covid19 #Economie #Gouvernement #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 7 septembre 2020 Dernière mise à jour le Lundi 7 Septembre 2020 à 09:43

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a accordé sa confiance au gouvernement de Hichem Mechichi. Celui-ci a annoncé les 5 priorités de son gouvernement. 

L’ARP a accordé le 2 septembre 2020 sa confiance au gouvernement de Hichem Mechichi avec 134 voix pour, 67 contre et aucune abstention. Une majorité absolue de 109 députés est nécessaire pour que le gouvernement soit entériné. 

Certains partis comme Ennahda et Qalb Tounes ont néanmoins exprimé d’importantes réserves sur le gouvernement, qu’ils espèrent remanier rapidement. Le premier ministre désigné, Hichem Mechichi, avait annoncé le 24 août 2020 la composition de son gouvernement. 

A l’occasion du vote de confiance, Hichem Mechichi a prononcé un discours dans lequel il a d’abord rappelé le contexte économique actuel difficile de la Tunisie, avec un taux de chômage à 15%, un endettement de 80 Mds TND, un service de la dette qui atteindrait 14 Mds TND en 2021, et un taux d’investissement qui a chuté de 24% en 2010 à 13% en 2020. 

Dans ce contexte, il a annoncé les cinq points prioritaires de son gouvernement : 

1/ Maîtriser l’hémorragie des finances publiques, à travers l’amélioration des ressources propres de l’Etat. Hichem Mechichi prévoit également de renforcer la confiance entre le gouvernement et la Banque centrale de Tunisie (BCT), et de renforcer la gouvernance en matière de gestion des dépenses publiques à travers un programme de restructuration du secteur public et d’appui aux établissements publics affectés par les répercussions de la crise sanitaire. 

2/ Réformer le secteur public, en exécutant des programmes relatifs aux réformes de l’administration (à travers la digitalisation et le travail à distance) et des établissements publics. 

3/ Retrouver la confiance des investisseurs. A cette fin, Hichem Mechichi a déclaré que l’Etat s’engage à payer les dettes envers ses prestataires au plus tard à fin 2021. Il souhaite stabiliser le système juridique de l’investissement privé, et renforcer les partenariats publics-privés (PPP). 

4/ Préserver le pouvoir d’achat des tunisiens, en réformant tout le système de subvention et de compensation à travers l’identifiant unique, en luttant contre la spéculation, en maîtrisant les circuits de distribution et en diminuant le rôle des intermédiaires. 

5/ Protéger les catégories vulnérables. Selon Hichem Mechichi, la lutte contre la pauvreté sera une priorité nationale. L’Etat s’engagera à protéger les catégories les plus vulnérables et à les aider à faire face aux répercussions économiques de la crise sanitaire. 

Source Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *