Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 12
#Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Energie #Petrole #Transport #EchangesMediterraneens #EGYPTE #IRAK #IRAN #ISRAEL #JORDANIE #LIBAN #PALESTINE
Denys Bédarride
mercredi 23 septembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 23 Septembre 2020 à 07:47

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui de l’ Ambassade de France au Liban, Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

L’actualité économique de l’Egypte

Selon Goldman-Sachs, le montant des flux de capitaux étrangers (investissements de portefeuille) entrés en Egypte ces trois derniers mois aurait atteint 10 Mds$, soit la moitié des 20 Mds$ de flux sortants enregistrés entre mars et juin 2020.

La dernière émission de Bons du Trésor opérée ce 15 septembre a permis au Ministère des Finances de lever 31,4 Mds EGP, soit 84% du montant mis en adjudication malgré une offre du marché supérieure à la demande (2,2 fois en moyenne). 

La société italienne ENI, associée à BP sur le bloc off-shore d’exploration, vient d’annoncer la découverte d’un nouveau gisement de gaz au large du Delta du Nil, dont les réserves potentielles ont été estimées à environ 110 bcm.

Le consortium réunissant ENI, BP et Total a annoncé fin juillet la découverte d’un gisement sur la concession de North El Hammad, sans évoquer de capacité potentielle. A titre de comparaison, le gisement géant Zohr découvert en 2015 possèdait une capacité de 850 bcm.

La Banque Centrale a prolongé jusqu’à la fin de l’année la suspension des frais associés aux transferts en devise domestique et aux retraits aux distributeurs automatiques, mis en place le 15 mars dernier afin de favoriser la numérisation des transactions bancaires.

Covid19 : Les rassemblements collectifs, mariages, funérailles, expositions, conférences et activités ludiques et sportives, interdites depuis mars, seront de nouveau autorisés à se tenir à compter de la semaine prochaine, y compris dans les établissements hôteliers 

Covid19 : Le Ministère de l’Aviation Civile a annoncé l’extension de 72h à 96h du délai maximal attendu pour les résultats des tests PCR obligatoires à l’entrée du territoire égyptien, en provenance de certains aéroports dont #Paris, #Londres et #Francfort. 

Face aux surplus de production (notamment de masques chirurgicaux) et aux demandes des fabricants locaux, l’embargo de six mois appliqué aux exportations de matériels médicaux, arrivé à expiration ce 18 septembre, ne sera pas renouvelé.

L’agence Fitch Ratings a levé la surveillance négative de la National Bank of Egypt, première banque commerciale du pays, détenue à 100% par l’Etat égyptien en ce qui concerne sa notation de viabilité, en raison d’une diminution des risques sur ses liquidités en devises

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 29

L’actualité économique d’Israël 

Covid19 : Le gouvernement a approuvé un confinement de trois semaines depuis le 18 septembre à 14h. Les déplacements sont limités jusqu’à 1 km du domicile, sauf exceptions : achats de produits essentiels, consultations médicales, activités professionnelles, sport…

D’après le Bureau central des statistiques, le PIB israélien s’est contracté de 29% au T2 2020 par rapport au trimestre précédent après -6,8% au T1 2020 (+4,6% au T4 2019) soit la chute la plus importante depuis la création d’Israël. Le PIB s’est contracté de 7,9% au T2

D’après la Banque centrale, la dette externe brute est passée de 97,5 Mds$ (26% du PIB) au T1 2019 à 115,9 Mds$ (29,1% du PIB) au T2 2020.

D’après le Bureau Central des Statistiques, l’inflation a été négative en août à -0,8%, après -0,6% en juillet. Calculée en moyenne sur les huit premiers mois de l’année 2020, elle a été de -0,5% contre 1,1% sur la même période en 2019.

D’après le Bureau Central des Statistiques, le déficit de la balance commerciale de biens a été ramené de 15,9 Mds$ au cours des huit premiers mois de 2019 à 13,3 Mds$ au cours des huit premiers mois de 2020, soit une baisse de 15,8%. 

Le déficit de la balance commerciale de biens a été ramené de 15,9 Mds$ au cours des 8 premiers mois de 2019 à 13,3 Mds$ au cours des 8 premiers mois de 2020. Le montant des exportations a été ramené dans le même temps de 35,4 Mds$ à 31,5 Mds$, soit une baisse de 11,1%.

Selon le Bureau Central des Statistiques (Workforce surveys), le taux de chômage (recherche d’emploi, congé sans solde ou toute autre raison liée à la propagation du Covid-19) s’est élevé à 11,2% en août, contre 11,9% en juillet, 23% en mai et 3,2% en février.

D’après le Bureau Central des Statistiques, calculé en données brutes, l’excédent dégagé par la balance courante est passé de 4 mds$ au T2 2019 à 4,4 mds$ au T2 2020.

Le Purchasing Manager Index (PMI), qui mesure la performance du secteur industriel, continue sa progression à 53,1 points en août, après 49,6 points en juillet.

D’après le Bureau Central des Statistiques, le montant des recettes engendré par le secteur du tourisme israélien a été ramené de 1,6 Md$ sur le 1er semestre 2019 à 648,5 M$ sur le 1er semestre 2020.

La compagnie aérienne ElAl a annoncé le retour progressif de ses vols cargos et passagers respectivement à compter du 21 septembre et du 1er octobre. Il est prévu que Paris soit desservie à partir du 12 octobre. 

La compagnie aérienne ElAl a annoncé le retour progressif de ses vols cargos et passagers respectivement à compter du 21 septembre et du 1er octobre. Par ailleurs, l’homme d’affaires Eli Rozenberg devient l’actionnaire majoritaire d’El Al à hauteur de 42,89% du capital.

Suite à la normalisation de leurs relations diplomatiques, Israël veut proposer aux Emirats-Arabes-Unis de promouvoir auprès de l’Arabie-Saoudite la construction d’un pipeline terrestre pour les exportations d’hydrocarbures évitant le détroit d’Hormuz et le #-Canal de Suez. 

La Banque Hapoalim et Emirates NBD, la première banque de l’émirat de Dubaï en termes d’actifs, ont officialisé la signature d’un protocole d’entente (MoU). Le contenu précis du protocole d’entente n’est pas connu.

L’actualité économique de la Jordanie

L’agence de notation S&P Global Ratings a maintenu à l’identique la notation attribuée à la Jordanie (B+/B), assortie d’une perspective stable. Même si elle prévoit une contraction du PIB de 5,5% en 2020 à cause de la Covid19. 

Aide internationale : Le Fonds Monétaire Arabe a attribué un prêt d’aide budgétaire de 41 M$ à la Jordanie, dans le but de fournir un soutien financier pour renforcer la situation financière du pays et répondre aux besoins d’urgence.

Selon le Département des Statistiques et calculé en glissement annuel, le taux d’inflation s’établit à 0,53% à la fin du mois d’août. 

L’indice des prix à la production industrielle a enregistré une baisse de 8,5% à la fin du mois de juillet 2020. En glissement mensuel, l’indice enregistre une hausse de 4,45% par rapport au mois de juin 2020.

Selon l’Union des agriculteurs, le secteur agricole, qui dépend fortement des travailleurs étrangers, est confronté à une pénurie de main-d’œuvre depuis la fermeture des frontières en mars 2020.

Face à la recrudescence de cas de contaminations par jour, le gouvernement a décidé de fermer les écoles, cafés, restaurants et marchés à partir de jeudi pour une durée initiale de quinze jours.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 19

L’actualité économique du Liban

Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 8,413 Mds$ au cours des six premiers mois de 2019 à 3,590 Mds$ au cours des six premiers mois de 2020. Les importations ont été ramenées de 10,139 Mds$ à 5,202 Mds$ et les exportations de 1,726 Mds$ à 1,612 Mds$.

Le déficit public a été ramené de 2,419 Mds$ au cours des six premiers mois de 2019 à 2,223 Mds$ au cours des six premiers mois de 2020. Sur cette période, les recettes ont diminué de 19,81% pour s’établir à 4,61 Mds$ à la fin du mois de juin 2020. 

Le montant de la dette publique est passé de 86,01 Mds$ à la fin juillet 2019 à 93,74 Mds$ à la fin juillet 2020, soit +9% sur un an. La dette libellée en LBP a atteint l’équivalent de 58,73 Mds$ à la fin du mois de juillet contre 53,52 Mds$ un an plus tôt). 

Le montant de la dette publique est passé de 86,01 Mds$ à fin juillet 2019 à 93,74 Mds$ à fin juillet 2020 soit +9%. La dette libellée en devises dont une fraction est détenue par les banques est passée de 32,396 Mds$ à fin juillet 2019 à 35,01 Mds$ à fin juillet 2020. 

D’après les Autorités portuaires, le montant des recettes dégagées par le Port de Beyrouth a été ramené de 136,5 M$ au cours des huit premiers mois de l’année 2019 à 74,1 M$ au cours des huit premiers mois de l’année 2020, soit une baisse de 45,7% sur un an. 

D’après les Autorités portuaires, malgré l’explosion du 4 août survenu sur le port de Beyrouth, le trafic maritime a pu reprendre « normalement » le 27 août ce qui limite l’impact sur le commerce du port pour la fin de l’année.

D’après la Banque du Liban, le montant de ses avoirs bruts en devises a été ramené de 29,983 Mds$ le 15 août 2020 à 28,179 Mds$ le 15 septembre 2020. Les « réserves disponibles » seraient proches de 0.

L’Office of Foreign Assets Control OFAC du Département du Trésor américain a annoncé le 17 septembre de nouvelles sanctions visant 2 sociétés libanaises Arch Consulting et Meamar Construction pour leurs liens avec le Hezbollah et Sultan Khalifah Assaad.

L’actualité économique de la Palestine

Calculée hors arriérés de paiement, le niveau de la dette publique est passé de 9,73 Mds NIS (2,2 Mds €) à la fin du mois de juillet 2019 à 11,01 Mds NIS (2,72 Mds €) à la fin du mois de juillet 2020, soit une hausse de 23,5 % en un an. 

Depuis le 18/9 Israel a décrété un reconfinement généralisé qui s’applique aussi à Jérusalem Est. Seules les activités de première nécessité sont autorisées. Les déplacements limités à 500 mètres du domicile et tout rassemblement de plus de 10 personnes sont interdits

La Bourse de Palestine – Palestine Exchange – a fait état d’une diminution de 53 % du montant des bénéfices des sociétés cotés lors du premier semestre 2020 comparé au premier semestre 2019. 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 30

L’actualité économique d’Irak 

Par décision du Premier ministre al-Kadhimi, Mustafa Ghaleb, jusqu’alors directeur du département juridique de la Banque Centrale, en devient le Gouverneur.

Par décision du Premier ministre al-Kadhimi, Salem al-Chalabi et Suha Najjar, conseillers du Premier ministre, prennent la tête de la Trade Bank of Irak (TBI) et de la Commission Nationale des Investissements. Faisal al-Haimus prend la direction de la Bourse de Bagdad.

Covid19 : L’Irak ré-autorise le passage de ses frontières, pour le commerce seulement, et lève les restrictions sur les ouvertures des hôtels et restaurants. Par ailleurs, les événements sportifs sont désormais autorisés, sans public toutefois.

L’actualité économique de l’Iran

Selon la Banque centrale, le PIB réel se serait contracté de -2,8% au premier trimestre 2020/2021. Alors que le PIB du secteur pétrolier se serait contracté de -0,6% sur la période, les secteurs de l’agriculture et de l’industrie et les mines ont progressé de 3,8% et 2,5%.

Pour la 1ère fois depuis le 1er juillet 2020, la Compagnie nationale du pétrole a organisé 2 nouvelles sessions de vente de pétrole brut via la Bourse de l’énergie. Un million de barils de brut léger et un million de barils de brut lourd ont été proposés à un prix de 31,1$.

La Compagnie pour la distribution des produits pétroliers NIOPDC a organisé 8 nouvelles sessions de vente d’essence via la Bourse de l’énergie. 56 000 tonnes onshore ainsi que 1 700 000 barils offshore auraient été proposés à un prix de 279,90$ la tonne et 32,81$ le baril

Trafic aérien : D’après l’Iran Airport Company, le nombre total des survols de l’espace aérien aurait été ramené de 138 382 survols au cours des cinq premiers mois de 2019/2020 à 30 649 survols au cours des cinq premiers mois de 2020/2021, soit une baisse voisine de 77,8%.

Source : Ambassade de France au Liban  avec le Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *