Tunisie : Le gouverneur de Kasserine limogé après la mort accidentelle d’un homme de 52 ans
Chaïne YouTube de Mosaïque FM
#Emploi #Politique #Securite #TUNISIE
Denys Bédarride
mercredi 14 octobre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 14 Octobre 2020 à 10:37

Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a décidé de limoger le gouverneur de Kasserine et le délégué de la ville de Sbeïtla (Centre-Ouest), après la mort d’un habitant qui a suscité de violentes manifestations.

Cette décision a été prise à la suite de la mort d’un homme âgé de 52 ans, lors de l’exécution, le 13 octobre à l’aube, d’une décision de démolition d’une échoppe illégale par la municipalité de Sbeïtla, ville située dans le gouvernorat de Kasserine.

Selon des médias locaux, le quinquagénaire s’était endormi en surveillant le commerce de son fils, alors que l’équipe chargée de l’opération n’a pas évacué les lieux avant de procéder à la démolition sur ordre municipal.

Violentes émeutes

Dans un communiqué, la présidence du gouvernement a fait savoir que le chef du district de la sûreté nationale et le chef de la police de la municipalité de Sbeïtla ont également été limogés. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances du drame.

Ce dernier s’est produit à 3 heures du matin dans la nuit du 12 au 13 octobre, et a suscité une vague d’indignation sur la toile et dans les rues de la ville de Sbeïtla, située dans l’intérieur délaissé de la Tunisie où des mouvements sociaux ont régulièrement éclaté ces dernières années.

Des manifestants ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre et incendié une voiture appartenant à la municipalité. L’armée a dû intervenir pour calmer les protestataires.

Source : Agence Anadolu.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *