Algérie : La Sonatrach attribue 518 millions de $ de contrats de service à des entreprises locales pour les soutenir face à la crise
Wikimedia Commons
#Energie #Gaz #Petrole #Sonatrach #ALGERIE
Denys Bédarride
vendredi 23 octobre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 23 Octobre 2020 à 10:14

La société nationale des hydrocarbures a établi une stratégie pour faciliter l’accès des firmes locales aux contrats d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) dans le secteur pétrogazier. Cela vise à donner plus de valeur auxdites entreprises et à induire ainsi une meilleure application des normes du contenu local.

La Société publique algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) a annoncé la mise en place d’une stratégie pour permettre aux entreprises algériennes d’accéder à des contrats de projets d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC). Les contrats EPC couvrent notamment les projets de construction d’infrastructures, le développement de champs gaziers, les travaux et les installations d’équipements industriels.

Pour y parvenir, Sonatrach compte insister sur la création d’entreprises industrielles et d’ingénierie, afin de lutter contre le manque de capacités du pays.

« Le groupe développera un cahier des charges spécifiques pour les appels d’offres de biens et de services locaux, en augmentant le nombre de contrats EPC lorsque cela est possible, afin de permettre l’accès des entreprises algériennes à ces projets », a expliqué Toufik Hakkar, PDG de la société.

Objectif : 80 % de contrats locaux

Cette stratégie orientée vers l’émergence du potentiel de l’Algérie vise à bénéficier à toutes les parties prenantes, l’État en premier lieu, en augmentant la valeur ajoutée locale et la richesse nationale.

Selon un rapport de l’exercice 2019, Sonatrach a conclu des contrats EPC pour un montant global d’environ 6 milliards de dollars, soit 60 % du montant total des contrats signés, avec des entités étrangères venant d’Europe, des États-Unis et d’Asie. Au niveau local, le montant des contrats attribués aux entreprises algériennes – toujours dans le cadre de l’EPC – a atteint 1 milliard de dollars, ce qui ne représente qu’environ 15 % du total des contrats conclus.

Parmi les objectifs fixés par Sonatrach en matière d’intégration des entreprises locales dans la réalisation des projets d’EPC figure aussi celui d’atteindre un taux de 60 % à court terme, et de 80 % à long terme.

Source : Agence Ecofin.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *