Egypte : Le projet pétrolifère d’Abu Sennan affiche des résultats très positifs en termes de production 1
#Actualite #Economie #Petrole #VieDesEntreprises #MAROC
Philippine Gentit
mercredi 28 octobre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 28 Octobre 2020 à 10:32

Europa Oil & Gas gagne un an de plus sur son permis d’exploration offshore Inezgane, situé dans le bassin sous-exploré d’Agadir, au large du Maroc. Avec cette prolongation attribuée par l’Office national des hydrocarbures (ONHYM), l’entreprise pourra poursuivre son programme de travail technique en cours et se concentrer sur le développement du projet.

La société britannique Europa Oil & Gas a annoncé qu’elle a obtenu une extension d’un an sur son permis d’exploration offshore Inezgane, situé dans le bassin sous-exploré d’Agadir, au large du Maroc. Cette prolongation a été accordée à l’entreprise par la société publique marocaine des hydrocarbures (ONHYM) et sera valable jusqu’en novembre 2022.

Cela permettra à Europa Oil & Gas de boucler son programme de travail technique en cours, axé sur la réduction des risques pour 30 zones de prospection qui, selon la cartographie établie par la société, pourraient contenir au total près de 10 milliards de barils de ressources pétrolières non risquées.

« Nous sommes extrêmement reconnaissants envers les autorités marocaines pour leur réponse rapide aux défis posés par la pandémie mondiale, et en particulier pour nous avoir accordé une prolongation d’un an de la phase initiale de la licence Inezgane. […] Beaucoup de travail a déjà été effectué malgré la Covid-19, et cette prolongation nous permettra de nous appuyer sur les résultats encourageants obtenus jusqu’à présent », a commenté Simon Oddie, PDG d’Europa.

Pour rappel, la durée initiale du permis Inezgane était de huit ans, dont la phase initiale fixée à deux ans est passée désormais à trois ans, à la suite de l’obtention de cette prolongation.

Europa Oil & Gas détient une participation de 75 % sur le projet Inezgane, qui couvre une superficie de 11 228 km2, et l’ONHYM, les 25 % restants.

Source : Agence Ecofin.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *