Égypte : Le président Sissi demande le démarrage immédiat de l’initiative « Égypte numérique »
Compte Twitter d'Abdelfattah Elsissi
#Numerique #Technologie #Telecommunication #EGYPTE
Denys Bédarride
vendredi 30 octobre 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 30 Octobre 2020 à 13:11

Le gouvernement égyptien va basculer vers le numérique pour garantir la continuité efficace des services de l’État face à l’évolution actuelle de l’épidémie de Covid-19. Le 25 octobre, le président Abdel Fattah al-Sissi a demandé à cet effet le démarrage immédiat de l’initiative « Égypte numérique ».

Abdel Fattah al-Sissi, président de la République d’Égypte, a chargé le Premier ministre, Mostafa Madbouly, et le ministre des Communications et des Technologies de l’information, Amr Talaat, du « démarrage immédiat » de l’initiative « Égypte numérique ». L’objectif est d’améliorer l’efficacité du gouvernement.

C’était lors de l’audience qu’il leur a accordée le 25 octobre 2020, au cours de laquelle il a abordé le niveau d’exécution des « projets nationaux liés au secteur des communications et des technologies de l’information », a déclaré le porte-parole de la présidence, Bassam Rady.

« Maximiser l’intelligence artificielle »

L’initiative « Égypte numérique » est le programme de transformation technologique pensé depuis 2018 par l’État égyptien pour accélérer la croissance socioéconomique du pays grâce au numérique. Composante essentielle de la vision de développement de l’Égypte à l’horizon 2030, elle accorde une place importante à l’e-gouvernement qui contribue grandement à la bonne gouvernance, à l’efficacité de l’administration publique et à la production de données économiques probantes.

Dans le contexte actuel de lutte contre l’épidémie de Covid-19, l’initiative « Égypte numérique » devrait améliorer l’accès aux services administratifs en ligne, faciliter la continuité d’un certain nombre d’activités sociales et économiques des populations malgré les restrictions sanitaires qu’impose la maladie.

Durant la rencontre, le chef de l’État a également « exhorté le gouvernement à maximiser l’utilisation de la technologie de l’intelligence artificielle dans les projets d’urbanisme et de construction », a ajouté Bassam Rady.

Source : Agence Ecofin.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *