Brouillon auto 39
#Covid19 #Sante #MAROC
Denys Bédarride
jeudi 12 novembre 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 12 Novembre 2020 à 11:46

Inscrit parmi les premiers pays à prendre part aux essais cliniques, le Maroc se prépare désormais à lancer une campagne massive de vaccination contre la Covid-19. Cette décision, annoncée le 9 novembre dans un communiqué du cabinet royal, suite à une séance de travail présidé par le roi Mohammed VI, en présence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani et du ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

Alors que le nombre de cas de contaminations au coronavirus s’envole dans le royaume qui compte à ce jour plus de 42 690 cas actifs, dont 959 en réanimation, le Maroc entend par cette mesure « limiter la propagation du virus » et « mettre fin à la phase aiguë de la pandémie ». 

Selon la même source, c’est « sur la base de l’avis du Comité national scientifique et des résultats des études cliniques», ayant « prouvé la sécurité, l’efficacité et immunogénicité du vaccin » que le souverain a donné son feu vert pour le démarrage de cette campagne vaccinale d’envergure qui devrait être entamée dans tout le pays au cours des prochaines semaines.

Suivant un schéma vaccinal en deux injections, cette opération d’envergure couvrira selon le communiqué, les Marocains de plus de 18 ans en donnant la priorité aux personnes travaillant aux premières lignes (personnel de santé, autorités publiques, forces de sécurité, enseignants …), ainsi qu’aux personnes âgées et aux personnes vulnérables au virus, avant d’être élargie à l’ensemble de la population.

Après les essais cliniques, le vaccin chinois entre en piste

L’éventualité d’une campagne de vaccination avant janvier 2021 avait déjà été abordée par le ministre de la santé en octobre dernier. « Le Maroc veut donner aux citoyens ce qui se fait de mieux et au plus tôt, dans la lutte contre la Covid. Il prépare la vaccination à l’échelle nationale. Mais pour la lancer, il faut qu’il y ait un vaccin sûr et efficace », avait-il annoncé lors d’un entretien avec le site Médias24. C’est désormais officiel.

Si aucune précision n’a été donnée sur la provenance exacte du vaccin qui entrera dans la stratégie marocaine, la piste la plus probable reste celle du vaccin chinois considéré pour l’heure comme l’un des projets les plus avancés au monde, avec près 100.000 personnes testées en Chine et 50.000 personnes ayant pris part aux tests cliniques dans une dizaine de pays en dehors de la Chine, notamment au Maroc, aux Emirats, Bahreïn et en Argentine.

Le Maroc veut vacciner 5 millions de Marocains considérés comme prioritaires

Pour rappel, le Maroc a conclu en août dernier, deux accords de coopération avec le laboratoire chinois Sinopharm, en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19. Avec le démarrage de la phase III de ces essais, en cours jusqu’au 15 novembre dans les CHU des villes de Rabat et Casablanca auprès de 600 volontaires, le royaume devrait recevoir 10 millions de doses avant fin 2020, ce qui permettra de vacciner 5 millions de Marocains (à raison de 2 injections à 21 jours d’intervalle).

De son coté, l’accord signé avec le laboratoire britannique AstraZeneca prévoit l’acquisition de 17 millions de doses, avec une option d’achat facultative de 3 millions de doses supplémentaires en cas de besoin.

Selon la presse nationale, le gouvernement qui ambitionne de vacciner 80% des Marocains de plus de 18 ans, serait en cours de négociation avec l’américain Pfizer, qui vient d’annoncé un résultat très prometteur de 90 % d’efficacité pour son candidat vaccin, ainsi que les laboratoires Johnson & Johnson et Casina Pio.

Pour assurer le bon déroulement de cette opération, que le monarque de 57 ans, très impliqué dans la gestion de la crise sanitaire depuis le début de la pandémie, a notamment donné ses directives pour la mise en place d’un système efficace de pré-enregistrement des bénéficiaires prioritaires sur l’ensemble du territoire.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *