Brouillon auto 8
#Energie #Petrole #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 19 novembre 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 19 Novembre 2020 à 16:29

La Présidence du gouvernement a annoncé le 6 novembre 2020 un accord avec la coordination d’El Kamour, mettant fin au blocage du site de pompage qui aurait causé des pertes de l’ordre de 374 M DNT (116 M EUR). 

Un communiqué de la Présidence du Gouvernement du 6 novembre 2020 affirme qu’un accord a été trouvé avec les manifestants de la coordination d’El Kamour (gouvernorat de Tataouine) qui avaient fermé, depuis le 16 juillet dernier, la vanne de pompage du site, qui achemine 42% de la production nationale de pétrole et 37% de la production nationale de gaz naturel. 

Cet épisode aurait occasionné 374 M DNT (116 M EUR) de pertes selon un communiqué du 11 novembre 2020 de la ministre de l’Industrie, des Mines et de la Transition Energétique, Salwa Sghaïer. 

L’accord a permis la reprise des activités des entreprises impactées par la fermeture de la vanne (l’autrichienne OMV, l’italienne ENI Tunisia et la britannique ATOG Ventures Limited) dès le 7 novembre 2020. La Présidence du Gouvernement a détaillé dans un communiqué, le 8 novembre 2020, les décisions du Premier Ministre issues du Conseil ministériel du 5 novembre 2020 portant sur l’application de l’accord. 

Elles prévoient notamment :

– le recrutement de 1000 agents et cadres au sein de la Société de l’environnement, de plantation et de jardinage de Tataouine, reconnue en tant que société publique, 

– l’augmentation du capital de la Société des services du sud et la priorité de l’entreprise dans les nouveaux contrats avec les compagnies pétrolières pour une période de cinq ans renouvelable, 

– la création de cinq sociétés à participation publique liées aux services pétroliers et à l’exploitation des ressources dans la région 

– le versement annuel de 80 M DNT (25 M EUR) au Fonds d’investissement et de développement de Tataouine. 

Un comité de suivi sera constitué par des représentants de la délégation gouvernementale et des représentants de la délégation régionale pour veiller à l’application de l’accord. Rappelons qu’en 2017 la fermeture de la vanne d’El Kamour avait déjà conduit à la signature d’un accord entre les manifestants et le gouvernement mais qui n’avait pas été mis en œuvre.

De plus, le ministère de l’énergie, des mines et de la transition énergétique a décidé une nouvelle révision des prix des carburants, effective depuis le 10 novembre 2020. 

Alors que le prix du Gasoil Super baisse de 0,025 TND à 1,650 TND/litre, les prix de l’Essence sans plomb et du Gasoil Normal demeurent inchangés (1,915 et 1,470 TND/litre respectivement). Pour rappel, l’ancien ministre des Finances M. Yaiche avait annoncé fin mars la mise en place d’un nouveau mécanisme de fixation des prix des carburants à la pompe afin de refléter les baisses du prix du baril de pétrole sur les prix à la pompe. 

Six ajustements à la baisse ont été réalisés le 6 avril, le 7 mai, le 9 juin, le 7 juillet, le 10 août et le 9 octobre, alors que les prix du pétrole ont augmenté depuis fin avril 2020. 

Source Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *