L'Egypte et le Royaume Uni ont conclu un accord destiné à renforcer les relations commerciales entre les deux pays après l’entrée en vigueur du Brexit le 1er janvier 2021
#Commerce #Cooperation #EGYPTE
Denys Bédarride
mardi 8 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 8 Décembre 2020 à 10:23

Sorti de l’Union européenne, le Royaume Uni doit établir de nouveaux liens commerciaux bilatéraux avec tous les pays de la planète. L’Egypte est le 55e pays qui redéfinit ainsi ses rapports avec la Grande Bretagne. En 2019, le volume des échanges entre les deux pays a pesé 5 milliards $.

Le Royaume-Uni et l’Egypte ont conclu le 5 décembre un accord destiné à renforcer les relations commerciales entre les deux pays après l’entrée en vigueur du Brexit le 1er janvier 2021.

L’accord annoncé par la secrétaire au commerce international Liz Truss, doit permettre aux entreprises et aux consommateurs britanniques de bénéficier d’un accès préférentiel continu à la plus grande économie d’Afrique du Nord après la fin de la période de transition du Brexit. Ce qui « contribuera à offrir aux entreprises britanniques et égyptiennes de nouvelles opportunités et leur fournira la certitude dont elles ont besoin pour continuer à commercer », a estimé la responsable.

L’accord fournit en outre un cadre de coopération politique, économique et socio-culturel. Pour les deux pays, il s’agit surtout de sécuriser et de développer davantage une relation fructueuse : en 2019, les échanges de biens et de services entre le Royaume-Uni et l’Égypte se sont évalués à près de 5 milliards $.

55 pays désormais

C’est par ailleurs le 55ème pays avec lequel Londres signe un accord en moins de deux ans depuis le début du processus de retrait de l’UE. Le commerce total du Royaume-Uni avec ces pays s’élevait à 166 milliards de livres sterling en 2019, selon le gouvernement britannique.

Ce dimanche, des pourparlers reprennent avec Bruxelles pour parvenir à un accord post-Brexit avant le 31 décembre.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *