Maroc-Israël : Jared Kushner, haut-conseiller du président américain, Donald Trump, va se rendre à Rabat à bord du premier vol commercial entre  les deux pays 1
#Cooperation #Decideurs #EtatsUnis #ISRAEL #MAROC
Denys Bédarride
jeudi 17 décembre 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 17 Décembre 2020 à 08:45

Après avoir reconnu l’autorité du Maroc sur le Sahara occidental, les USA continuent d’accélérer le rétablissement des relations entre Israël et le Maroc. Jared Kushner, conseiller de Donald Trump est attendu à Rabat, pour parler coopération.

Jared Kushner, gendre et haut-conseiller du président américain, Donald Trump, va se rendre à Rabat ce mardi, à bord du premier vol commercial entre Israël et le Maroc. C’est ce qu’ont indiqué cette semaine plusieurs médias américains citant des sources proches du dossier.

Cette démarche s’inscrit dans le processus de consolidation du rapprochement entre l’Etat hébreu et le royaume chérifien, qui a connu ces derniers jours, un tournant majeur sous l’impulsion des Etats-Unis.

Le 10 décembre, Donald Trump a annoncé à la surprise générale qu’il reconnait désormais l’autorité du Maroc sur le Sahara occidental alors que jusque-là, le consensus mondial sur les conflits entre les deux parties était plutôt en faveur d’un statu quo. 

En contrepartie, le Maroc a décidé de renforcer ses relations diplomatiques avec Israël. Quelques jours plus tard, plusieurs sources ont confirmé un nouvel accord concernant la vente d’un milliard $ d’armes américaines au Maroc.

Alors qu’il s’apprête à rendre le tablier le 20 janvier prochain, Donald Trump considère ce dégel des relations israélo-marocaines comme une victoire, même si rien n’indique que cette politique sera poursuivie par Joe Biden. 

D’après les informations relayées par plusieurs médias, Jared Kushner qui est depuis quelques années, le principal fer de lance de la politique américaine au Moyen-Orient devrait probablement rencontrer le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et pourrait signer des accords bilatéraux avec le gouvernement marocain.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *