Brouillon auto 51
#Covid19 #Sante #ALGERIE
Denys Bédarride
mardi 22 décembre 2020 Dernière mise à jour le Mardi 22 Décembre 2020 à 10:55

L’Afrique s’apprête à connaître une grande vague de vaccination contre la covid-19 qui a touché 2,5 millions de personnes sur le continent. Après le Maroc, la Côte d’Ivoire, l’Angola et le Kenya, c’est au tour de l’Algérie de dévoiler ses plans de vaccination pour 2021.

Le gouvernement algérien va lancer une campagne de vaccination de sa population dès le mois de janvier 2021. C’est ce qu’a annoncé le dimanche 20 décembre 2020, le président Abdelmadjid Tebboune dans un communiqué.

« J’ai instruit le Premier ministre à l’effet de présider, sans délai, une réunion avec le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, en vue de choisir le vaccin adéquat anti-covid-19 et de lancer la campagne de vaccination, dès janvier 2021 », a indiqué ce week-end, le dirigeant algérien sur son compte twitter.

Cette annonce s’inscrit dans le ballet de déclarations faites depuis quelques jours par les gouvernements africains, et qui augurent d’une année 2021 rythmée par une grande campagne de vaccination à l’échelle continentale. Plusieurs pays africains font en effet partie de l’initiative Covax, mise en place par l’OMS et qui vise à fournir jusqu’à 2 milliards de doses de nouveaux vaccins développés contre la covid-19 aux pays pauvres, d’ici fin 2021.

D’après les autorités algériennes, le vaccin devrait être gratuit pour tous dans le pays.

Pour rappel, d’après le dernier bilan des centres africains de prévention et de contrôle des maladies affiliés à l’Union africaine, l’Algérie a enregistré à ce jour 95 203 cas confirmés de covid-19 (dont le chef de l’Etat lui-même), pour 2666 décès et 63 260 guérisons.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *