Brouillon auto 57
#Finance #Industrie #Startup #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 11 janvier 2021 Dernière mise à jour le Lundi 11 Janvier 2021 à 11:33

La BCT permet à une première cohorte de startups de bénéficier d’un cadre règlementaire simplifié préliminaire (« Sandbox réglementaire ») visant à encourager l’émergence des fintechs. 

Marouane El Abassi, gouverneur de la BCT et Mohamed Fadhel Kraiem, Ministre des Technologies de la Communication, ont présidé le 17 décembre la cérémonie de lancement de la première cohorte bénéficiant de la « Sandbox réglementaire », qui permettra à quatre fintechs sélectionnées, notamment dans les secteurs de l’identification des clients à distance, la compensation transfrontalière, la crypto-monnaie et la monnaie centrale digitale de se conformer plus rapidement aux exigences réglementaires. 

Cette étape s’inscrit dans le plan stratégique 2019-2021 de la BCT, qui prévoyait de soutenir la diversification de l’offre de services financiers digitaux et l’amélioration du niveau de l’inclusion financière. 

Par ailleurs, la BCT a donné le coup d’envoi des travaux du BCT-Lab, un espace d’expérimentation de nouvelles solutions visant à accélérer la transformation digitale de ses processus internes. 

La BCT et le Ministère des Technologies de la Communication ont également signé deux mémorandums d’entente, portant sur le renforcement de la coopération et l’échange d’expériences dans le domaine de la technologie financière, ainsi que la coopération et la collaboration en matière de contrôle et de surveillance.

 De son côté, en octobre, la production industrielle a baissé de 3,8% et de 5,3% sur les 10 premiers mois de 2020.

Selon les derniers chiffres de l’INS, malgré une hausse globale en septembre (+0,3% en g.a.), des baisses importantes ont été enregistrées en octobre dans les secteurs des mines (-29,8%), de l’énergie (-18,7%), de l’industrie chimique (- 11,2%), des matériaux de construction céramique et verre (-9,2%), des industries mécaniques et électriques (-4,0%) et du textile habillement et cuirs (-1,1%). 

A contrario, la production dans le secteur des produits pétroliers raffinés a fortement progressé de +749,7 %, une forte augmentation par rapport à 2019 suite à la reprise de l’activité de la société tunisienne des industries de raffinage de pétrole -STIR- en 2020 après un arrêt quasi-total en 2019. 

Source Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *