Brouillon auto 12
Création
#EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #Institutions #EGYPTE #IRAK #IRAN #ISRAEL #JORDANIE #LIBAN #SYRIE
Denys Bédarride
lundi 18 janvier 2021 Dernière mise à jour le Lundi 18 Janvier 2021 à 18:07

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine, réalisé avec l’appui de l’ambassade de France au Liban et avec le concours des services économiques dans la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel-Aviv).

L’actualité économique en Égypte

Calculée en glissement annuel, l’inflation urbaine s’établissait à 5,4% à la fin du mois de décembre 2020, contre 7,1% en décembre 2019. Calculée en moyenne sur l’ensemble de l’année, elle a été ramenée de 9,4% en 2019 à 5,1% en 2020. 

Le FMI estime le taux de croissance du PIB égyptien au terme de 2020 à 1,5%, faisant de l’Egypte l’un des rares pays à avoir enregistré une croissance positive sur la période. Le Fonds a relevé sa prévision de croissance pour l’année fiscale 2020/2021 de 2% à 2,8%. 

Fitch Solutions a ramené sa prévision de croissance du PIB égyptien de 3,3% à 3% pour l’année fiscale 2020/2021, tout en prévoyant 5% au terme de l’année calendaire 2021.

Le Ministre des Finances a déclaré que dans le cadre du plan de soutien de 100 Mds LE (6,5 Mds$) annoncé en mars 2020 pour répondre au Covid19, 14,4 Mds LE (920M$) avaient été alloués au secteur de la santé dont 1 Md LE le mois dernier pour financer du matériel de santé

Selon le FMI, 46% des sommes déboursées jusqu’en octobre 2020, dans le cadre du plan de soutien de 6,5 Mds de $ avait été consacrés à des dépenses sanitaires et sociales et 54% au soutien des entreprises.

Le Ministre des Finances a communiqué lors du conseil des ministres les chiffres préliminaires de l’exécution budgétaire pour le premier semestre 2020/2021. Les recettes ont augmenté de 16% et les dépenses de 9,6% (+8,1% pour les dépenses en salaires et indemnités).

La Banque Centrale a interdit aux établissements bancaires le versement de dividendes au titre de 2020. Cette décision vise à soutenir le niveau de liquidité des banques égyptiennes en anticipation des défauts de paiement attendus au courant de l’année 2021.

L’International Islamic Trade Finance Corporation accorde un prêt de 1,1 Md$ à l’Egypte pour financer l’importation de produits pétroliers et de matières premières. Ce prêt intervient suite à un accord de coopération conclu en 2018 prévoyant une aide de 3 Mds$ sur 5 ans

Le Ministère des Transports et la société Siemens ont signé un MoU exclusif pour la fourniture de systèmes électriques et de matériels roulants destinés au projet de réseau de ligne à grande vitesse: 1000 km pour un montant global estimé par les autorités à 23 Mds$.

Suite à l’accord de réconciliation d’Al-Ula entre les pays du Quartet arabe dont l’Egypte et le Qatar, l’Egypte a annoncé la réouverture de son espace aérien aux vols qatariens. Egypt Air reprendra ses vols à destination du Qatar à compter du 18 janvier.

Suite à l’accord de réconciliation d’Al-Ula entre les pays du Quartet arabe dont l’Egypte et le Qatar, la NUCA (Autorité égyptienne des nouvelles communautés urbaines) a ré-autorisé Qatari Diar à poursuivre les travaux du projet immobilier de City Gate à New Cairo.

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique de cette semaine 21

L’actualité économique en Irak

Moody’s évalue à 40% la baisse des recettes du gouvernement irakien sur les dix premiers mois de 2020 en raison de la chute des cours du baril affectant les réserves de la Banque Centrale d’Irak passées de 63,5 Mds $ en avril 2020 à 50,1 Mds $ en novembre de la même année

L’actualité économique en Iran

D’après l’édition de janvier 2021 du Global Economic Prospects de la Banque mondiale, le PIB réel ne se contracterait plus que de -3,7% en 2020, contre -5,3% projetés dans l’édition de juin 2020. Le PIB réel croîtrait par la suite de 1,5% en 2021 puis de 1,7% en 2020. 

D’après le Centre national des statistiques, le taux de chômage de la population active aurait été ramené de 10,6% à la fin du troisième trimestre de 2019/2020 à 9,4% à la fin du troisième trimestre de 2020/2021, soit une baisse de 1,2 point et de 0,1 point. 

Le taux d’activité et le taux d’emploi de la population en âge de travailler (15 ans-60 ans pour les hommes, 15-55 ans pour les femmes) s’inscriraient respectivement en baisse de 2,9 points et 2,1 points à 41,4% et à 37,5%. 

La répartition de la main-d’œuvre par secteur montre que le secteur des services resterait le premier pourvoyeur d’emplois (49% de la population active occupée), devant les secteurs de l’industrie (34,3%) et de l’agriculture (16,7%).

La Banque centrale a organisé, sur le marché interbancaire une trente-troisième séance d’émission de titres souverains (murabaha) à laquelle cinq banques et institutions de crédit non-bancaires ont souscrit, à hauteur de 11,6 billions IRR (46,7 M$).

La Compagnie nationale du pétrole a organisé 3 nouvelles sessions de vente du pétrole brut via l’IRENEX. Un million de barils de brut «léger» et un million de barils de brut «lourd» ont été proposés à un prix de 43,75$ et 42,75$ le baril. Aucun client ne s’est manifesté.

Pour la première fois depuis la mise en vente de pétrole brut sur la Bourse de l’énergie, le 28 octobre 2018, 10 000 tonnes de brut léger ont été proposées sur le segment onshore au prix de 280$ la tonne. Un seul lot de 100 tonnes a été acheté pour un montant de 28 000$.

La production locale de véhicules automobiles serait passée de 524 200 unités à la fin des trois premiers trimestres de l’année 2019/2020 à 625 300 unités à la fin des trois premiers trimestres de l’année 2020/2021, soit une progression de 19,3%. 

La production d’acier brut serait passée de 19,9 MT à la fin des trois premiers trimestres de 2019/2020 à 21,6 MT la fin des trois premiers trimestres de 2020/2021, soit une progression de 8,3% en un an. La production de ciment est passée de 46,6 MT à 53,6 MT, soit +14,8%

L’actualité économique en Israël

D’après le Ministère des Finances, le déficit budgétaire a atteint 11,7% du PIB en 2020 soit 160,3 Mds NIS, contre 3,7% du PIB en 2019.

Selon la Banque d’Israël (BOI), les réserves de change ont augmenté de 47 Mds$ en 2020 et s’élevaient à 173,3 Mds$ à la fin du mois de décembre 2020. 

La devise nationale continue de s’apprécier face au dollar et s’est échangée à 3,13 NIS/$ le 14 janvier, contre 3,18 NIS/$ une semaine plus tôt. Le shekel s’apprécie aussi face à l’euro. Il s’est échangé à 3,81 NIS/€ le 14 janvier contre 3,93 NIS/€ la semaine dernière.

Sanofi a acheté à la biotech israélienne Biond Biologics les droits de son traitement contre le Cancer pour 125 M$.

Brouillon auto 66

L’actualité économique en Jordanie 

La Banque Mondiale estime que le PIB s’est contracté de 3,5% en 2020 (contre -3% pour le FMI) et anticipe un rebond de l’activité à +1,8% en 2021, puis à +2% l’année suivante (+2,5% selon le FMI). 

Les députés ont voté la confiance au nouveau gouvernement formé en octobre par le Premier Ministre Al-Khasawneh, avec 88 voix sur 130 (38 contre, 1 abstention, 3 absents).

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) a accordé un prêt de 100 M$ à NEPCO. Cette aide d’urgence permettra à l’opérateur éléctrique public jordanien de refinancer ses créances à court terme.

La valeur des transactions sur la Bourse d’Amman est passée de 2,2 Mds$ en 2019 à 1,4 Md$ en 2020, soit une baisse de 34%. La capitalisation totale de la bourse d’Amman a atteint 18,2 Mds$ à la fin 2020 soit 41,5% du PIB, contre 21 Mds$ fin 2019 soit 49,7% du PIB.

La Jordanie a homologué le vaccin chinois Sinopharm dont elle a reçu les doses. Les premières doses du vaccin Pfizer ont également été reçues. La campagne de vaccination a commencé le 13 janvier. 

Le gouvernement a annoncé l’assouplissement des mesures restrictives liées à la crise sanitaire ce qui se traduira par la fin de la quarantaine à l’arrivée sur le territoire et la fin du confinement hebdomadaire du vendredi. Le #couvrefeu quotidien est maintenu. 

Selon le ministère des Transports, les restrictions imposées aux camions jordaniens transitant par l’Arabie saoudite ont été levées. Des discussions sont en cours avec le Qatar pour permettre l’entrée des camions sur leur territoire.

Selon l’Ambassadeur d’Irak, le stock d’IDE irakiens en Jordanie s’élèverait à 18 Mds$. L’Irak serait le premier investisseur étranger en Jordanie.

L’actualité économique au Liban

L’aéroport international de Beyrouth reste ouvert mais des mesures renforcées sont appliquées pour les passagers en provenance du Caire, Bagdad, d’Istanbul, d’Addis Abeba et Adana. Un système d’attestations de sorties prioritaires a été lancé le 14 janvier. 

La Banque mondiale octroie un prêt d’urgence de 246 M$ sous forme de transferts d’argent et d’accès aux services sociaux qui bénéficiera à 786 000 Libanais vivant dans la pauvreté. 55% de la population vit sous le seuil de pauvreté et 22% sous le seuil d’extrême pauvreté.

Le total des actifs détenus par les banques commerciales a été ramené de 259,7 Mds$ à la fin du mois de novembre 2019 à 190,3 Mds$ à la fin du mois de novembre 2020, soit une baisse de 26,7% sur un an. 

Les dépôts du secteur privé, résidents et non résidents ont atteint 138,42 Mds$ contre 163,16 Mds$ un an plus tôt. La dollarisation des dépôts du secteur privé a quant à elle atteint 80,3% du total à la fin du mois de novembre contre 76,02% un an plus tôt. 

Le déficit enregistré par la balance des paiements est passé de 5,851 Mds$ au cours des onze premiers mois de 2019 à 10,203 Mds$ au cours des onze premiers mois de 2020. Il s’agit du déficit le plus important jamais enregistré depuis 1993. 

Le trafic « passagers » de l’Aéroport International de #Beyrouth a diminué de 72% entre l’année 2019 (8,63 M) et l’année 2020 (2,44 M). 

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique cette semaine 11

L’actualité économique en Palestine

L’indice d’activité mensuel de la Palestine Monetary Authority qui mesure les performances de sept principaux secteurs d’activité économique est passé de -7,38 en décembre 2019 à -39,4 en décembre 2020 (-36 en Cisjordanie et -47,5 à Gaza).-9,8 sur 2019 à -26,4 en 2020

D’après le Palestinian Central Bureau of Statistics (PCBS), l’indice des prix à la consommation a diminué de 0,73 % entre 2019 et 2020. 

L’Autorité palestinienne dispose de réserves de trésorerie faibles. Selon les données de l’Autorité monétaire palestinienne, l’Autorité ne disposait que de 287,5 M$ de trésorerie à la fin novembre 2020. 

L’Autorité palestinienne dispose de réserves de trésorerie faibles. Les impôts, taxes et redevances qu’elle collecte ne suffisent pas à couvrir les dépenses liées au paiement du salaire des fonctionnaires à la conduite de son action et à la réponse d’urgence à la crise

L’actualité économique en Syrie

La banque libanaise Audi a vendu sa filiale syrienne à la banque Bemo Saoudi Faransi, filiale d’une banque libanaise. La Banque centrale de Syrie aurait d’ores et déjà approuvé la transaction, qui constituera le début d’une consolidation dans le secteur bancaire syrien. 

Le directeur « commerce et prix » au bureau central des statistiques a annoncé que l’inflation atteindrait 180 à 200% en 2020 par rapport à 2019. Les prix des matières premières auraient augmenté de 300%. Des chiffres détaillés seront publiés prochainement.

Les pénuries de carburant réapparaissent début janvier 2021. Le ministère du pétrole et des ressources minières a annoncé le 10 janvier que l’approvisionnement avait été réduit de 17% pour le pétrole et de 24% pour le mazout, mais devrait revenir à la normale en février.

Source : Ambassade de France au Liban, avec le concours des services économiques dans la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel-Aviv).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *