L’Egypte continue sa progression dans le secteur pétrogazier
#Gaz #Petrole #EGYPTE
Denys Bédarride
lundi 25 janvier 2021 Dernière mise à jour le Lundi 25 Janvier 2021 à 11:29

Mubadala Petroleum, filiale du fonds souverain d’Abu Dhabi qui avait fait son entrée sur le bloc 4 situé en mer Rouge en 2019, a informé des nouvelles démarches qu’elle a menées concernant celui-ci.

Dans un communiqué publié le 21 janvier, le ministre égyptien du Pétrole et des Ressources minérales Tariq Al-Mulla a annoncé la conclusion d’un contrat de concession avec Mubadala Petroleum, sur le bloc offshore 4 situé en mer Rouge. Avec cet accord, Mubadala Petroleum aura une participation de 27 % sur ledit bloc d’une superficie de 3084 km2 et cela lui permettra de mener des opérations d’exploration pétrogazière.

Au nombre des activités que la compagnie effectuera sur le bloc, des études de subsurface et d’acquisition de données sismiques 3D sur une période de trois ans sont envisagées.

« L’ajout du bloc 4 de la mer Rouge marque une nouvelle extension de notre portefeuille en Égypte avec une nouvelle opportunité de croissance à fort impact aux côtés d’un partenaire de classe mondiale tel que Shell. Ce nouveau bloc d’exploration soutiendra notre stratégie visant à trouver et, en cas de succès, à développer des hydrocarbures pour le marché en expansion de l’Égypte tout en offrant des possibilités de croissance organique pour compléter nos activités existantes dans le pays », a commenté Bakheet Al Katheeri, PDG de Mubadala Petroleum.

Il faut noter que le bloc 4 est également exploité par Shell avec une participation de 63 % et la société pétrolière Tharwa qui détient 10 %. Par ailleurs, en Egypte, outre ce projet, Mubadala Petroleum détient respectivement des intérêts de 10 % et de 20 %, dans les concessions Shorouk et Nour.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *