Brouillon auto 71
#Economie #Sante #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 25 janvier 2021 Dernière mise à jour le Lundi 25 Janvier 2021 à 11:54

La Pharmacie centrale de Tunisie (PCT) a augmenté de 20% le prix de certains médicaments importés afin de rétablir ses équilibres financiers, selon les déclarations de son PDG Béchir Yarmani le 16 janvier.

Il a indiqué que la PCT a obtenu en novembre 2020 l’agrément du ministère du Commerce et du Développement des exportations pour réviser les prix de vente d’une liste préliminaire de 160 médicaments ayant leurs équivalents fabriqués en Tunisie, à des taux différents ne dépassant pas le plafond de 20% de la subvention apportée par l’Etat. 

Béchir Yarmani a souligné que la PCT mobilise des fonds conséquents pour subventionner les médicaments (environ 254 M TND en 2019 et 210 M TND en 2018). La PCT rencontre d’importantes difficultés financières

En 2018, elle enregistrait une perte nette de 238 M TND et un encours de l’endettement qui s’envolait à 360 M TND (+325% par rapport à 2017). 

Dans le cadre d’une audition avec commission de la Santé et des Affaires sociales au Parlement en mai 2020, le PDG de la PCT a alerté sur le déficit record de liquidité de l’entreprise, indiquant qu’elle était devenue incapable d’honorer une grande partie de ses engagements financiers envers ses fournisseurs, notamment ceux étrangers, les dettes de la PCT envers les fournisseurs étrangers avoisinant 621 M TND fin mars 2020, bien qu’elle ait recours aux emprunts bancaires pour couvrir le déficit important découlant de ses clients publics, les dettes du secteur public auprès de la PCT s’élevant à 1,05 Md TND fin mars 2020. 

Source Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *