Egypte : Elsewedy vient de remporter des contrats de mise en place de trois infrastructures de transport électrique d’une valeur de 54,3 millions $
#Electricite #Energie #EnergiesRenouvelables #LIBYE
Denys Bédarride
vendredi 29 janvier 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 29 Janvier 2021 à 18:08

Afin de satisfaire la demande énergétique croissante de la population, la GECOL, qui avait commencé l’exploitation de deux sous-stations de distribution d’électricité de 500 KV au début de ce mois, vient de franchir une nouvelle étape pour atteindre son objectif.

164 MW, c’est la capacité prévue pour la construction de la nouvelle centrale électrique au gaz annoncée le 26 janvier, par le producteur libyen d’électricité General Electricity Company of Libya (GECOL). La construction de la centrale dont le coût est estimé à 134 millions de dollars sera achevée au cours des cinq prochains mois et elle est située dans la ville de Zliten.

L’infrastructure comprendra quatre turbines de 41 MW et devrait contribuer à stabiliser le réseau national, qui a subi des dommages en raison des instabilités sécuritaires qui prévalent sur le territoire libyen depuis 2011.

« La construction de la centrale a reçu l’approbation complète du Bureau d’audit, et les procédures de passation de marché pour la mise en place d’une deuxième centrale de 170 MW sont terminées », a déclaré Ibrahim Falah, directeur exécutif de la GECOL.

Toujours dans le cadre de sa politique pour améliorer la fourniture en électricité du pays, plus tôt ce mois-ci, la GECOL et la société publique libyenne du pétrole NOC ont tenu une réunion à Tripoli pour discuter des moyens de coopération entre les deux parties, afin d’approvisionner les centrales électriques dans différentes parties du pays. Ceci avec des quantités de gaz naturel suffisantes pour assurer leur fonctionnement continu.

Cependant le manque de sécurité et l’absence d’approbation des budgets nécessaires pour combler le déficit énergétique auxquels font face les citoyens constituent un obstacle pour la bonne continuité des opérations d’approvisionnement.

Les projets d’énergies alternatives comme l’énergie solaire pourraient donc ouvrir de nouvelles perspectives à la GECOL dans sa quête de livrer de l’énergie électrique à faible coût.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *