Maroc Covid-19 : Quelles répercussions sur le secteur de sa santé ?
#Cooperation #Formation #France #Sante #MAROC
Denys Bédarride
mardi 16 février 2021 Dernière mise à jour le Mardi 16 Février 2021 à 08:35

40 hauts responsables du secteur de la santé, directeurs d’hôpitaux et cadres régionaux et centraux de direction, ont participé au premier séminaire qui a marqué le lancement du premier MBA en management territorial de la santé, mis en place dans le cadre du Programme d’appui au secteur de la santé Maroc-UE (PASS II). Le lancement s’est déroulé à l’Ecole de Santé Publique de Rabat, en présence des représentants du Ministère de la Santé et de l’Union européenne au Maroc.

L’assistance technique du Programme PASS II, en collaboration avec l’École Nationale de Santé Publique – Maroc (ENSP) et l’Institut Leonard de Vinci – France (ILV), a conçu un parcours de formation professionnalisant et diplômant centré sur la formation-recherche-action et répondant aux meilleurs standards européens dans le domaine.

Dans une approche innovante combinant mise à niveau, mise en situation et mise en pratique, six séminaires de 2 à 3 jours, encadrés par des spécialistes européens et marocains de haut niveau, sont prévus de janvier à avril 2021, totalisant plus de 160 heures de formation sur 4 mois. Tous les participants sont engagés dans la conception de projets collectifs diplômants, appelés à être mis en œuvre et accompagnés dans le cadre des réformes en cours, et plus particulièrement la poursuite de la régionalisation avancée en santé. Ces projets seront présentés et soutenus lors du séminaire de clôture du Programme d’appui PASS II, prévu les 7 et 8 avril 2021.

Le renforcement des compétences des professionnels de santé est une des priorités du secteur de la santé pour accompagner la refonte du système et les réformes en cours à travers la mise en œuvre des priorités de la stratégie sectorielle. Les directeurs d’hôpitaux sont directement concernés au moment où leur fonction connait une forte évolution dans un contexte marqué par la volonté de développer l’autonomie des établissements de santé et d’envisager des regroupements au niveau régional à travers la mise en place de Groupements Sanitaires de territoire. 

De leur côté, les directeurs régionaux de la santé ainsi que les délégués provinciaux et préfectoraux sont également concernés par une nécessaire évolution de leur fonction dans le cadre de la régionalisation avancée et de la mise en place souhaitée d’Agences Régionales de Santé. Ces évolutions visent à développer l’autonomie des acteurs régionaux pour améliorer la performance et la qualité du système au service de la satisfaction et de la sécurité des usagers/patients dont les attentes sont très fortes.

Cette action est mise en œuvre dans le cadre de « Majal : gouvernance et régionalisation, notre priorité en santé » qui est le projet d’assistance technique pour l’accompagnement du Programme d’Appui à la réforme du Secteur de la Santé au Maroc – PASS II. Ce projet, co-financé par l’Union Européenne et le Royaume du Maroc est mis en œuvre par le Ministère de la Santé.

Pour plus d’informations : 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *