Egypte : Le projet pétrolifère d’Abu Sennan affiche des résultats très positifs en termes de production
#Gaz #Petrole #EGYPTE
Denys Bédarride
vendredi 19 février 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 19 Février 2021 à 10:01

L’Egypte, qui a déjà atteint l’autosuffisance en gaz naturel, veut faire de même pour le pétrole. Pour y arriver, les autorités multiplient les mesures d’incitation à l’investissement pour les compagnies internationales. 

Le 18 février, l’Egypte a annoncé le lancement d’un appel d’offres pour l’exploration et l’exploitation du pétrole et du gaz naturel, qui couvrira 24 blocs. Il comprend neuf blocs en mer Méditerranée, 12 dans le désert occidental et trois dans le golfe de Suez, a précisé le ministère du Pétrole. Le processus prendra fin le 1er août prochain.

Cet appel d’offres sera supervisé par la société publique du pétrole (EGPC) et celle du gaz naturel (EGAS). Les autorités ont également annoncé le lancement d’un portail numérique, Egypt Upstream Gateway, afin de fournir des données géologiques pour les activités d’exploration et de production de l’industrie pétrolière.

Ce nouveau cycle de licences montre le dynamisme du secteur pétrolier égyptien, depuis au moins les sept dernières années. En effet, en 2015 Eni y a découvert le champ Zohr, le plus grand gisement de gaz naturel de la Méditerranée et plusieurs autres vastes découvertes ont suivi.

L’année dernière, le pays a enregistré le plus grand nombre de découvertes du secteur en Afrique et ambitionne de devenir un hub régional, en important du gaz d’Israël et en l’exportant vers la Jordanie et potentiellement vers l’Europe et l’Asie.

Source Agence Ecofin 

L’Egypte a de fortes ambitions dans l’exploration et l’exploitation de gaz naturel et veut atteindre l’autosuffisance 

L’Egypte, qui a déjà atteint l’autosuffisance en gaz naturel, veut faire de même pour le pétrole. Pour y arriver, les autorités multiplient les mesures d’incitation à l’investissement pour les compagnies internationales. 

Le 18 février, l’Egypte a annoncé le lancement d’un appel d’offres pour l’exploration et l’exploitation du pétrole et du gaz naturel, qui couvrira 24 blocs. Il comprend neuf blocs en mer Méditerranée, 12 dans le désert occidental et trois dans le golfe de Suez, a précisé le ministère du Pétrole. Le processus prendra fin le 1er août prochain.

Cet appel d’offres sera supervisé par la société publique du pétrole (EGPC) et celle du gaz naturel (EGAS). Les autorités ont également annoncé le lancement d’un portail numérique, Egypt Upstream Gateway, afin de fournir des données géologiques pour les activités d’exploration et de production de l’industrie pétrolière.

Ce nouveau cycle de licences montre le dynamisme du secteur pétrolier égyptien, depuis au moins les sept dernières années. En effet, en 2015 Eni y a découvert le champ Zohr, le plus grand gisement de gaz naturel de la Méditerranée et plusieurs autres vastes découvertes ont suivi.

L’année dernière, le pays a enregistré le plus grand nombre de découvertes du secteur en Afrique et ambitionne de devenir un hub régional, en important du gaz d’Israël et en l’exportant vers la Jordanie et potentiellement vers l’Europe et l’Asie.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *