L’Egypte cible clairement désormais l’Europe pour exporter son gaz liquéfié
#Europe #Gaz #EGYPTE
Denys Bédarride
lundi 22 février 2021 Dernière mise à jour le Lundi 22 Février 2021 à 10:38

Avec ses exportations de GNL, l’Egypte veut voir au-delà de son marché traditionnel : la région MENA. Le pays des pharaons lorgne ainsi vers l’Europe, l’un des marchés les plus dynamiques du monde.

Le 17 février, L’Egypte a annoncé qu’elle reprendra sous peu ses exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) depuis le terminal de Damiette et visera le marché européen. Traditionnellement son offre est tournée vers le Moyen-Orient.

Cela fait suite au règlement du différend datant de 8 ans sur l’approvisionnement qui opposait le gouvernement égyptien et Union Fenosa Gas, la coentreprise à parts égales entre Naturgy Energy et l’italien Eni. Il faut savoir que l’installation est détenue à 80 % par cette coentreprise et à 20 % par les sociétés publiques égyptiennes EGAS et EGPC.

Le méthanier Vivit Americas LNG qui transportera le produit, devrait arriver au port de Damiette le 21 février prochain, une première depuis l’arrêt des activités sur le site en novembre 2012. Initialement, les exportations étaient prévues pour redémarrer en juin prochain.

Rappelons que l’Egypte possède deux usines de GNL, dont l’une, à l’est d’Alexandrie à Idku, et l’autre dans la ville portuaire de Damiette. Le terminal GNL de Damiette qui a une capacité de production de 5 millions de tonnes par an ainsi que les récentes découvertes, dont le gisement géant Zohr, représentent un tremplin pour mener le pays vers son objectif de devenir l’un des principaux fournisseurs de GNL de l’Europe en plus d’assurer son autosuffisance en gaz.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *