Maroc : Maroc Telecom travers une situation difficile mais tente de rassurer ses investisseurs
#Telecommunication #VieDesEntreprises #MAROC
Denys Bédarride
lundi 22 février 2021 Dernière mise à jour le Lundi 22 Février 2021 à 10:19

L’année 2020 a été délicate pour Maroc Telecom, la première société cotée de la Bourse de Casablanca en termes de valorisation. A ses investisseurs, elle distribuera une récompense de consolation, mais prévient que 2021 sera difficile.

Itissalat al-Maghrib, le leader marocain des télécommunications et la sixième plus importante société cotée en Afrique de par sa valeur boursière, a tenté de rassurer ses investisseurs, après une année 2020 aux performances plutôt mitigées. « Sur l’année 2020, le groupe Maroc Telecom affiche des résultats opérationnels conformes aux objectifs », peut-on lire dans sa synthèse de communication financière publiée le 19 février 2021.

Le groupe se défend de ce que grâce à des efforts continus de maîtrise des coûts et aux multiples innovations, il est parvenu à maintenir ses marges, « démontrant ainsi sa capacité à s’adapter aux conditions imposées par une crise sanitaire et économique inédite ». Ces commentaires qui se veulent rassurants vont de pair avec des nouvelles beaucoup moins réjouissantes pour les investisseurs.

Le groupe a proposé de distribuer un dividende de 4,01 dirhams par action pour le compte de l’exercice 2020. Il est en baisse de 27,6% comparé à celui de l’année 2019 qui était de 5,54 dirhams.

Aussi, par rapport au dernier cours de l’action Maroc Telecom le 18 février, cela représente un rendement de seulement 2,8%. Ce sera le plus faible niveau de dividende payé par le groupe depuis 2003, selon des données de marché consultées par l’Agence Ecofin.

Dans l’ensemble, l’année 2020 a été difficile pour le groupe de télécommunications. Malgré une hausse de 8,1% de sa base de clientèle, et de ses activités africaines (+1,4%), son chiffre d’affaires n’a décollé que de 0,7%. La part du groupe marocain (6 milliards de dirhams) dans le bénéfice net global de ses activités est en légère baisse de 0,5%.

Enfin, ses dirigeants prédisent pour cette année 2021, une baisse du chiffre d’affaires et des marges brutes. En ouverture des transactions sur la Bourse de Casablanca ce 19 février, l’action Maroc Telecom était en baisse de 3,4%, son premier repli après 4 jours de hausse.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *