Maroc : Le producteur britannique Chariot Oil & Gas a conclu un contrat EPCI avec Subsea Integration Alliance, en lien avec son projet gazier Anchois, situé au large du Maroc
#Energie #Gaz #VieDesEntreprises
Denys Bédarride
mercredi 24 février 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 24 Février 2021 à 09:15

Après avoir reçu en octobre dernier, le soutien de l’institution financière Africa Finance Corporation et d’une banque d’investissement pour le financement de son projet gazier offshore Anchois au Maroc, Chariot vient de faire un nouveau pas vers la mise en service de ce projet phare.

Le producteur britannique Chariot Oil & Gas a conclu le 22 février, un contrat EPCI avec Subsea Integration Alliance, en rapport à son projet gazier Anchois, situé au large du Maroc. Le contrat consistera en l’exécution de travaux d’ingénierie, d’approvisionnement, de construction, d’installation et de mise en service. Il couvrira aussi le soutien technique en amont, les travaux de conception technique, l’exploitation et la maintenance des installations de production de Chariot.

En résumé, l’accord permettra l’arrivée au premier gaz du projet offshore Anchois, en toute sécurité afin de maximiser le retour sur investissement. Subsea Integration Alliance est une association stratégique mondiale entre Subsea 7 et OneSubsea.

« Cet accord de collaboration avec Subsea Integration Alliance confirme notre point de vue selon lequel le développement d’Anchois est un projet de grande valeur. Nous pensons que 2021 sera une année passionnante pour l’entreprise, car nous envisageons de commencer avec nos plans opérationnels à Anchois et d’améliorer encore notre portefeuille pour y inclure d’autres opportunités commerciales sur le thème de la transition énergétique », a commenté Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot Oil & Gas.

Par ailleurs, l’entreprise a également annoncé avoir obtenu un nouveau permis d’exploration du nom de Rissana Offshore en décembre 2020, élargissant ainsi son empreinte dans le pays.

Chariot Oil & Gas qui est l’opérateur du projet, détient 75 % des parts de la licence offshore Lixus et l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) les 25 % restants. La licence Lixus faut-il le souligner, contient la découverte de gaz Anchois qui est estimée à plus de 1Tcf.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *