La production de l'OPEP a augmenté de 160 000 barils par jour en septembre
#Energie #Petrole #LIBYE
Denys Bédarride
mardi 9 mars 2021 Dernière mise à jour le Mardi 9 Mars 2021 à 08:34

Malmenée depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, avec la persistance des affrontements autour des bassins pétroliers, la production de la Libye retrouve progressivement des couleurs. Cela permettra de mieux faire face aux difficultés financières actuelles.

Dans une interview accordée à la chaine de télévision TRT Arabi le 3 mars, le PDG de la société pétrolière libyenne (NOC), Mustafa Sanalla a déclaré que la production pétrolière nationale a franchi la barre de 1,3 million de barils par jour. Une étape importante dans le projet qui consiste à retrouver le niveau d’avant-guerre qui était de 1,6 million de barils par jour.

D’après le responsable, malgré les difficultés rencontrées depuis 10 ans pour assurer la sécurité autour des champs et pérenniser la production, le secteur pétrolier libyen a toujours été destiné à réaliser de grandes performances, grâce aux immenses réserves et à son cadre juridique.

« L’une des raisons de la reprise rapide de la production pétrolière est la forte gestion institutionnelle de la NOC, qui résulte du code pétrolier établi par les pères fondateurs. Le code pétrolier promulgué en 1955 est l’un des plus anciens au monde. », a déclaré Sanalla.

Le patron de la NOC s’attend à ce que la production pétrolière de la Libye continue à augmenter, mais cela nécessitera plus de financement, de sécurité et de stabilité. A ce sujet, les choses devraient s’améliorer graduellement avec l’accord récemment signé entre les protagonistes pour apaiser la situation dans le pays et l’appui de la Communauté internationale.

Le secteur pétrolier en Libye constitue 97 % des revenus publics en devises étrangères.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *