Tunisie : Le groupe Telnet Holding a conçu le tout premier satellite tunisien qui sera lancé dans l’espace le 20 mars 2021
#Decideurs #Spatial #VieDesEntreprises #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 11 mars 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 11 Mars 2021 à 10:51

Initiée il y a près de deux ans, l’ambition de Telnet Holding d’entrer sur le segment des télécommunications par satellite est sur le point de se réaliser. Plus que quelques jours à attendre pour devenir la fierté de la nation.

Le président de la République de Tunisie, Kaïs Saïed, a félicité le groupe tunisien Telnet Holding, spécialisé dans l’ingénierie et le conseil en innovation et hautes technologies, pour la conception et le développement réussis du tout premier satellite tunisien qui sera lancé dans l’espace le 20 mars 2021.

Lors de la visite du siège de l’entreprise qu’il a effectuée le jeudi 4 mars, le chef de l’Etat a échangé avec Mohamed Frikha, le président-directeur général de Telnet, qui lui a présenté l’équipe au cœur du développement de cet équipement baptisé « Challenge One ».

Selon le président de la République, les membres de cette équipe dont l’âge moyen ne dépasse pas 25 ans sont une « fierté pour la Tunisie et sa véritable richesse inépuisable ».

Mohamed Frikha a indiqué que le satellite qui sera lancé à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance « est un cadeau pour le peuple tunisien […] ».

Le satellite Challenge One a été livré le 15 février 2021 à la société russe GK Launch Services qui a effectué les derniers tests techniques et procédé à son nettoyage et à sa stérilisation avant son insertion dans sa capsule de lancement. Ladite capsule qui a déjà été acheminée à la station spatiale de Baïkonour, au Kazakhstan, sera scellée le jour du lancement.

Challenge One, nanosatellite spécialisé dans l’Internet des objets (IoT), servira de base de recherche scientifique et d’innovation pour la constellation d’une trentaine de satellites télécoms que Telnet Holding prévoit de lancer dans l’espace d’ici 2023. 

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *