Egypte : Le salaire minimal des fonctionnaires va augmenter suite à la Covid-19
#AlSissi #Covid19 #Economie #Emploi #EGYPTE
Denys Bédarride
jeudi 18 mars 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 18 Mars 2021 à 08:51

En plein processus de sortie d’une crise économique qui a entraîné de fortes mesures d’austérité, l’Egypte fait face à la covid-19 et ses conséquences sur son économie. Cela a contribué à éroder le pouvoir d’achat des travailleurs, notamment dans la fonction publique.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a annoncé le 15 mars 2021 son intention d’augmenter le salaire minimal des fonctionnaires. C’est ce qu’a indiqué le porte-parole de la présidence égyptienne, Bassam Rady dans un communiqué publié le même jour.

Cette annonce a eu lieu lors d’une rencontre avec le Premier ministre, Dr Mostafa Madbouly, et le ministre des Finances, Dr Mohamed Maait, au cours de laquelle il était question du projet de budget pour le prochain exercice 2021/2022.

Selon le communiqué, le salaire minimal du personnel de l’administration publique égyptienne passera de 2000 à 2400 livres égyptiennes (153 $) ; ce qui constitue une hausse de 20 %. En dehors de cela, le président a ordonné la mise en place de dispositions en faveur des travailleurs, qu’ils soient soumis ou non à la loi sur la fonction publique.

Il s’agit entre autres de l’« augmentation des pensions de 13 % » et de la promotion des « employés qui remplissent les conditions de promotion le 30/06/2021 ».

Concernant le projet de budget pour l’année fiscale 2021-2022, le ministre des Finances a indiqué qu’il « vise à ramener le déficit total à environ 6,6 % du PIB et à réaliser un excédent initial de 1,5 % du PIB, tout en maintenant les taux d’endettement », et prenant en compte le développement de secteurs tels que l’éducation et la santé. Selon le responsable, cela permettra de maintenir une certaine stabilité nécessaire à la relance de l’économie, surtout dans un contexte où des facteurs tels que la covid-19 ont impacté l’économie égyptienne.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *