L'Argentine veut attirer davantage d’investissements et promouvoir les échanges commerciaux avec les pays arabes
#Commerce #Cooperation #Decideurs #Economie #ALGERIE #MAROC #TUNISIE
Fiona Urbain
vendredi 26 mars 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 26 Mars 2021 à 11:21

Le gouvernement argentin a exprimé sa volonté de promouvoir les investissements en provenance des pays arabes, ainsi que les échanges commerciaux et la coopération scientifique et technique.

Selon un communiqué du ministère des Affaires Étrangères, le chef de la diplomatie argentine, Felipe Solá, a exprimé cette volonté de son pays lors d’une rencontre avec onze ambassadeurs de pays arabes accrédités dans ce pays d’Amérique du sud, dont celui du Maroc, Yassir Fares.

Solà a souligné que “pour l’Argentine en particulier, et le Mercosur (Marché commun du sud ) en général, la relation avec les pays arabes est une priorité ».

Le Mercosur, qui célèbre vendredi prochain son 30ème anniversaire, est un groupement régional de quatre pays d’Amérique du sud (outre l’Argentine, il comprend Le Brésil, l’Uruguay et le Paraguay en plus d’autres pays de la région comme membres associés ou en cours d’adhésion), dont la présidence tournante est assurée par l’Argentine.

Les domaines de coopération prioritaires évoqués par le ministre argentin sont l’agriculture et l’élevage. Il a préconisé, à ce propos, « la mise en place de joint-ventures entre entreprises des deux parties, associant argentins et arabes », tout en combinant les capacités de production, le positionnement sur les marchés et le financement.

Rappelant que les citoyens d’origine arabe constituent la troisième communauté la plus importante d’Argentine, après les Italiens et les Espagnols, Solà a plaidé pour la complémentarité qui existe entre les économies des pays arabes et celle d’Argentine.

«Il existe une immense opportunité pour développer les échanges et la coopération économique et technologique», a-t-il insisté devant les onze représentants des pays arabes.

Enfin, le ministre argentin a rappelé le rapprochement des positions de son pays et celles des pays arabes dans des foras internationaux et en faveur du renforcement du dialogue Sud-Sud comme moyen d’assurer un développement humain global et la préservation de la souveraineté.

Source : MAP

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *