L’Egypte a réussi à augmenter sa production de gaz de 12,4%
#Energie #Gaz #Petrole #LIBYE
Denys Bédarride
mercredi 31 mars 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 31 Mars 2021 à 11:59

Malgré l’instabilité politique de la Libye ces dernières années, la production d’hydrocarbures du pays a récemment retrouvé des couleurs avec l’avancée des négociations. C’est sur cette lancée que Waha Oil envisage de mener de nouvelles activités de développement sur le champ gazier El Farag.

En Libye, Waha Oil Company (WOC), une filiale de la société publique libyenne du pétrole (NOC), a prévu de lancer la deuxième étape de développement du champ gazier d’El Farag le 7 avril 2021. L’information a été rapportée par S&P Global Platts.

El Farag produit actuellement 15 000 barils par jour de condensat et 70 millions de pieds cubes par jour de gaz et une fois la seconde phase de développement achevée, le gisement sera en mesure de produire 180 millions de pieds cubes par jour, soit plus du double de la production actuelle.

Le gaz naturel extrait d’El Farag sera ensuite acheminé par gazoduc vers la station de production d’électricité de Sarir tandis que le condensat sera transporté vers le champ pétrolier de Gialo où il sera mélangé au brut du terminal portuaire d’Es Sider, le plus grand du pays.

Le lancement effectif de cette seconde étape de développement d’El Farag devrait permettre d’augmenter la production gazière du pays et contribuer à stimuler la reconstruction des installations électriques du pays.

 « Il s’agit d’un projet vital, important et stratégique qui soutiendra les centrales électriques, et malgré la rareté des pièces de rechange due à un financement insuffisant et aux conditions du pays, nous nous efforcerons d’exploiter la deuxième phase bientôt », a précisé Nouri Al-Seid, président de WOC.

Une grande partie des infrastructures vieillissantes de la Libye ont été détruites pendant la guerre civile. Avec la formation récente d’un gouvernement intérimaire d’unité nationale, on s’attend à des progrès en termes de stabilité politique et des réformes concernant la modernisation des installations du secteur.

Notons que WOC a lancé la première phase de développement d’El Farag en novembre 2020 après une interruption de huit mois et exploite un ensemble de champs pétroliers dans le bassin oriental de Syrte. Ledit bassin a une capacité de pompage d’environ 350 000 barils équivalents pétrole par jour.

La Libye produit actuellement plus de 1,3 million de barils par jour, une production record qui lui ouvre les portes vers l’atteinte des niveaux d’avant-guerre qui étaient de 1,6 million de barils par jour.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *