Maroc : Les actes de vandalisme des équipements électriques et de vol d’électricité causent un manque à gagner de 110 millions $ par an
#Economie #Electricite #Institutions #MAROC
Denys Bédarride
vendredi 2 avril 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 2 Avril 2021 à 07:54

Le Maroc a affiché l’une des meilleures progressions du continent ces dernières années en termes d’accès à l’électricité et de renforcement de sa puissance électrique. Cependant, les difficultés de sa compagnie électrique nationale s’accroissent, alimentées par de nombreux facteurs.

Au Maroc, les actes de vandalisme des équipements électriques et de vol d’électricité causent à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) un manque à gagner de 1 milliard de dirhams (110 millions $).

Dans un rapport adressé au chef du gouvernement, l’office déplore son incapacité à maîtriser les pertes d’électricité dues aux actes de vandalisme qui touchent ses installations, et ce malgré le renouvellement du matériel et les réparations effectuées au fur et à mesure.

Ces sabotages sont devenus de plus en plus fréquents dans les périphéries des villes et dans les quartiers pauvres de ces dernières. L’ONEE a également mis en exergue l’inaction des autorités compétentes pour faire cesser ces actes d’incivisme qui lui imposent de lourds investissements.

L’organisation a également exposé au gouvernement ses difficultés financières de plus en plus récurrentes. Ces dernières sont, en effet dues aux acquisitions de nouvelles infrastructures au profit des aéroports et des gares, entre autres, dans le cadre de son expansion ainsi qu’au retard dans le paiement des factures.

Le rejet des propositions de hausse du tarif électrique par le gouvernement afin de préserver la paix sociale n’arrange pas cette situation.

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *