Brouillon auto 121
#Developpement #Economie #Industrie #Investissement #Agadir #MAROC
Denys Bédarride
jeudi 8 avril 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 8 Avril 2021 à 07:27

Et cela semble bien fonctionner. Entre 2019 et 2020, le montant global des investissements est passé de 4,4 milliards à 13,96 milliards de dirhams. La région a mis en place de nouveaux outils digitaux destinés aux porteurs de projets pour faciliter leur installation

En 2020, le Centre Régional d’Investissement (CRI) Souss Massa, qui a son siège à Agadir, a validé 236 dossiers d’investissement qui représentent un montant prévisionnel de 13,96 milliards de dirhams et environ 16 000 emplois projetés dans les différentes préfectures et provinces de la région.

A cela, il faut ajouter la signature de plusieurs partenariats et conventions visant l’amélioration de l’offre intégrée d’accompagnement au profit des TPME et coopératives régionales. A noter également la mobilisation du foncier industriel au profit des investisseurs dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle créant ainsi une dynamique d’investissement sans précédent.

Lors de la présentation de ces chiffres et du bilan de l’année écoulée, le 31 mars dernier, Marouane Abdelati, directeur du Centre Régional d’Investissement Souss Massa, a mis l’accent sur les efforts déployés pour l’amélioration des services rendus aux investisseurs et la célérité dans le traitement des dossiers d’investissement via la mise en place de nouveaux outils digitaux.

Parmi eux, la plate-forme « Zonesindustriellessoussmassa.ma », service proposé par le CRI Souss Massa aux investisseurs et porteurs de projets en recherche d’un lot de terrain industriel dans la région de Souss Massa ; « La bourse régionale de partenariat », plate-forme b2b qui a pour but de mettre en relation d’affaires les entreprises régionales, les partenaires nationaux et internationaux ; la plate-forme « Intelaka » visant à atteindre les porteurs de projets éloignés en leur permettant de soumettre et suivre leurs demandes d’accompagnement pour le dépôt de leurs dossiers auprès des banques.

Le CRI précise qu’une amélioration notable du processus de traitement des dossiers impactant de manière significative les délais y afférent a été constatée. En effet, la Commission Régionale Unifiée d’Investissement (CRUI) de Souss Massa a enregistré un délai moyen d’instruction de 10 jours contre 30 jours comme délai réglementaire fixé.

Le CRI précise que cela est dû notamment au déploiement de la plate-forme digitale www.cri-invest.ma, devenue une référence dans la simplification des procédures. Elle offre une panoplie de services qui permet de soumettre un projet, suivre son avancement et accéder aux informations nécessaires sur les procédures liées à l’investissement.

En dépit de la conjoncture économique liée à la pandémie de la Covid-19, la région de Souss Massa a connu une progression de +68,5% du montant global des investissements, passant de 4,4 milliards en 2019 à 13,96 milliards de dirhams en 2020. D’autre part, les projets ayant reçu un avis favorable en 2020 prévoient la création de 16 199 emplois en 2020 contre 11 738 en 2019 (+27,5%).

La Région du Souss Massa a été la première à bénéficier d’un Plan d’Accélération Industrielle Régional, lancé par le Roi Mohamed VI, le 28 janvier 2018 à Agadir. Ce programme d’envergure régionale, a donné naissance à des Parcs industriels modernes, à une Cité de l’Innovation et à un Technopark, en plus du développement de secteurs tels que l’agro-industrie, la transformation des produits de mer, la chimie et la construction navale.

Le Plan d’Accélération Industrielle soutient également les nouveaux écosystèmes pourvoyeurs d’emplois et générateurs d’exportations comme ceux de l’automobile, du cuir, de la plasturgie, des matériaux de construction… Souss Massa fait partie des douze nouvelles régions du Maroc instituées par le découpage territorial en 2015. Elle regroupe six provinces et compte près de 3 millions d’habitants. Son chef lieu est Agadir. L’activité économique s’articule autour du tourisme, de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, des mines…

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *