Algérie : Ouverture de la première ligne maritime d’export directe vers l’Afrique
#Afrique #EchangesMediterraneens #Exportation #TransportMaritime #ALGERIE
Noémie Bouisset
mercredi 14 avril 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 14 Avril 2021 à 18:02

La ligne maritime destinée exclusivement à l’exportation a démarré sa première traversée du port d’Alger à la capitale mauritanienne, Nouakchott, le 12 avril. Elle permettra de transporter les marchandises vers la Mauritanie dans de meilleures conditions et en un temps record.

Le lancement de la première ligne maritime d’exportation directe entre l’Algérie et la Mauritanie s’est déroulée le 12 avril avec un premier voyage transportant des matériaux de construction de fabrication locale. La nouvelle voie est supervisée par la société « Anisfer Line », spécialisée dans le transport maritime.

Selon son directeur général, Mustapha Hamadou, elle permettra de réduire le délai d’exportation vers la Mauritanie à cinq jours et d’exporter de la marchandise dans de meilleures conditions. Il a ajouté qu’avec « l’arrivée des produits algériens à Nouakchott par voie maritime, il est possible d’utiliser “facilement” des routes terrestres pour livrer les marchandises vers d’autres pays africains, comme le Mali, le Sénégal et d’autres ».

L’entreprise organise tous les 20 jours un voyage sur la ligne pour exporter des produits algériens vers la Mauritanie et d’autres pays africains. Cette nouvelle voie maritime répond à une forte demande des exportateurs pour accéder aux marchés africains et pourra générer des fonds importants.

Un premier pas vers le renforcement des potentialités d’exportation du pays. Lors du lancement, le directeur général de la compagnie de transport maritime GMA, Ali Ourak, a incité les autorités publiques à « faciliter l’ouverture d’autres lignes maritimes vers d’autres destinations et continents », y compris l’octroi de crédits bancaires en faveur des compagnies algériennes spécialisées dans le transport maritime.

Source : Algérie Presse Service

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *