Brouillon auto 126
#Digital #Internet #NouvellesTechnologies #Numerique #Technologie #EGYPTE
Denys Bédarride
mercredi 14 avril 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 14 Avril 2021 à 09:56

Depuis l’année dernière, la demande en connectivité Internet de haute qualité en Egypte n’est plus essentiellement exprimée par les populations urbaines. Dans l’arrière-pays où l’on a compris l’importance d’Internet durant la crise de Covid-19, les besoins se développent. 

Le ministre égyptien des Communications et des Technologies de l’information, Amr Talaat a annoncé la connexion prochaine de 1 300 villages à la fibre optique. Le chantier qui est en cours est la première phase du projet « Decent Life ». Il est estimé à 5,6 milliards de livres égyptiennes (356,4 millions USD).

Selon Amr Talaat, c’est un total de 4 584 villages, représentant 58% de la population totale de l’Egypte, que le gouvernement veut connecter à l’infrastructure télécoms à haut débit. Coût global du projet : 515 milliards de livres égyptiennes.

Le projet « Decent Life » a été initié le 2 janvier 2019 par le président de la République Abdel Fattah al-Sissi. Il s’inscrit dans le cadre des efforts du ministère des Communications et des Technologies de l’information pour améliorer l’accès des populations à Internet. Il contribuera à répondre à la demande en connectivité à haut débit qui se développe à travers le pays depuis l’année dernière, suscitée par la crise du coronavirus.

Avec un accès à une connectivité Internet de qualité, les populations rurales d’Egypte pourront prendre part, elles aussi, à la transformation numérique du pays dans laquelle le gouvernement investit actuellement. La fracture numérique réduite, ainsi que les inégalités y afférentes, soutiendront une entrée facilitée du pays dans la quatrième révolution industrielle. 

Source Agence Ecofin 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *