L’Egypte et la Turquie ont entamé des pourparlers concernant la reprise effective de leurs relations diplomatiques
#Actualite #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Politique #EGYPTE #TURQUIE
Denys Bédarride
vendredi 7 mai 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Mai 2021 à 10:34

Depuis 2013, les relations entre l’Egypte et la Turquie se sont sérieusement dégradées, du fait de plusieurs désaccords politiques et militaires. En mars 2021, les autorités turques ont annoncé un réchauffement des relations entre les deux pays. 

L’Egypte et la Turquie ont entamé, le 5 mai, des pourparlers concernant la reprise effective de leurs relations diplomatiques, après près d’une décennie de tensions. C’est ce qu’a annoncé Ahmed Hafez, le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères sur le compte Twitter officiel de l’institution.

Les négociations, menées par le vice-ministre égyptien des Affaires étrangères Hamdi Loza et le vice-ministre turc des Affaires étrangères Sedat Önal, avaient déjà été annoncées par un communiqué officiel turc. Selon le document, les discussions entre les deux délégations devraient porter sur « les étapes nécessaires qui peuvent conduire à la normalisation des relations entre les deux pays au niveau bilatéral et dans le contexte régional ».

Il faut rappeler que les relations entre les deux pays ont été sérieusement affectées depuis 2013. En effet, la destitution du président Mohamed Morsi, membre des Frères musulmans, soutenu par la Turquie, et les positions divergentes des deux puissances régionales sur le conflit en Libye ont participé à l’installation d’un climat tendu. De plus, l’exil en Turquie de médias égyptiens d’opposition, très critiques envers le gouvernement d’al-Sissi, a renforcé le malaise entre Ankara et Le Caire.

Dans le cadre d’une reprise des relations, les autorités turques ont amorcé plusieurs tentatives de rapprochement avec le pays des pharaons. La plus récente a été actée par la demande faite aux médias égyptiens basés à Istanbul de « baisser le ton » à l’égard de l’exécutif égyptien. Une démarche saluée par ce dernier.

Ces nouvelles négociations représentent un pas de plus vers la fin des tensions entre ces deux alliés des Etats-Unis, qui s’inscrivent désormais dans une logique de réconciliation avec leurs voisins, sous la pression de Washington.

Ces pourparlers ont pris fin ce 6 mai.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *