Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité économique cette semaine 20
#Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Gaz #EchangesMediterraneens
Denys Bédarride
lundi 10 mai 2021 Dernière mise à jour le Lundi 10 Mai 2021 à 10:21

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine, réalisé avec l’appui de l’ambassade de France au Liban et avec le concours des services économiques dans la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel-Aviv).

L’actualité économique en Egypte

Selon Fitch, les banques égyptiennes font face à une détérioration de la qualité de leurs actifs ainsi qu’à des pressions continues sur leurs bénéfices. Le total des actifs du secteur a augmenté de 19,7% sur les 9 premiers mois de 2020 pour atteindre 436,9 Mds$. 

La Banque Centrale égyptienne maintient ses taux pour la 4ème fois consécutive afin que l’Egypte reste l’un des pays les plus attractifs pour les opérations de carry trade. Le taux de rémunération des dépots, de refinancement et marginal restent à 8,25%, 9,25% et 8,75%.


L’indice composite Purchasing Managers’Index qui mesure les performances du secteur manufacturier s’est établi à 47,7 en avril 2021, son niveau le plus bas depuis juin 2020 en baisse de 0,3 point par rapport à mars et en dessous de 50 pour le 5ème mois consécutif. 


Selon 23 économistes, la prévision du taux de croissance pour 2020/2021 a été revue à la hausse à 2,9% contre 2,5% prévus il y a 3 mois. L’inflation annuelle pourrait finalement s’établir à 4,8% en 2020/2021 et 6,2% en 2022/2023.

L’actualité économique en Irak


Les exportations de pétrole brut sont passées de 3,382 Mb/j au cours des quatre premiers mois de 2020 à 2,930 Mb/j au cours des 4 premiers mois de 2021. Leur montant cumulé est passé de 15,49 Mds$ à 21,06 Mds$. Le prix du baril exporté s’est établi à 59,9$ contre 38,1$. 


Le Ministre du Pétrole Ihsan Ismail a présenté le plan d’investissement 2025 du principal producteur de gaz irakien, la Basrah Gas Company, qui vise à accroitre de 40% en 5 ans ses capacités de production, qui doivent passer de 10,3 Mds m3 à 14,4 Mds m3 de gaz par an.

Brouillon auto 139

L’actualité économique en Iran


L’indice des prix à la production dans le secteur de la production industrielle est passé de 246,2 à la fin de 2019/2020 à 386,1 à la fin de 2020/2021 soit une hausse de 56,8%. Sur un an, il aurait enregistré une hausse de 93,6% passant de 250,9 à 485,8 fin 2020. 


L’indice des prix des matières premières pour le secteur de la construction résidentielle serait passé de 423,4 à la fin de 2019/2020 à 746,9 à fin 2020/2021 soit une hausse de 76,4% en un an.


La valeur des échanges de biens avec la Turquie est passée de 781 M $ à la fin des trois premiers mois de 2020 à 1,18 Md $ soit +51%. Cette hausse provient de l’augmentation des exportations iraniennes vers la Turquie passant de 283 M$ à 581 M$ soit une hausse de 105,3%.


Le premier Vice-président d’Iran, Eshaq Djahanguiri aurait estimé les recettes en devises de l’Iran à un total de 100 Mds$ au cours des années précédentes dont 5 Mds$ en 2020.


La Compagnie pour la distribution des produits pétroliers NIOPDC a vendu 2 lots de 2000 tonnes d’essence à 91 octanes à un prix moyen unitaire de 590$ pour un montant total de 1,18 M$.


La valeur totale des transactions effectuées à la Bourse de #Teheran est passée de 115 653 M$ au cours des 12 mois se terminant à la fin mars 2020 à 588 110 M$ à fin mars 2021 soit une hausse de 408,5% en un an.

L’actualité économique en Israël


Le taux de chômage s’est établi à 8% la première quinzaine d’avril contre 9,5% en mars et 14% en février. Un nouveau plan en faveur de l’emploi sera lancé pour réduire le chômage en-deçà de 7,5%.

Israël : Le Malawi devrait être le premier pays africain à ouvrir une ambassade à Jérusalem

L’actualité économique en Jordanie


L’aéroport international d’Aqaba a accueilli son premier avion commercial depuis le début de la crise sanitaire en provenance de la #Bulgarie. 12 autres vols commerciaux en provenance de #Russie seraient prévus avant la fin de cette semaine.


Tourisme : Le gouvernement veut rapidement favoriser le retour des touristes et accélérer la #vaccination dans les zones les plus fréquentées du pays. Il a aussi annoncé l’application de tarifs préférentiels pour les touristes arabes.


Plus de 140000 personnes ont perdu leur emploi suite à la crise sanitaire. La construction, l’agriculture et le commerce de détail sont les secteurs les plus touchés. Le chômage des jeunes et des femmes a atteint des niveaux inquiétants. Le taux de chômage est de 24,7%

L’actualité économique au Liban


Le montant de ses avoirs bruts en devises a été ramené de 22,15 Mds$ fin mars 2020 à 21,64 Mds fin avril 2020. Ce montant atteignait 24,09 MDS fin 2020.


Le consortium d’entreprises françaises Recygroup spécialisée dans le recyclage et la valorisation des déchets déploiera dès juin une station de traitement autour des silos du Port de #Beyrouth pour évacuer et transformer les grains. Montant du contrat 1,4 M€

Le Purchasing Managers’ Index PMI est passé de 39,1 au cours des 4 premiers mois de 2020 à 44,2 au cours des 4 premiers mois de 2021.


L’indice d’activité mensuel de l’Autorité monétaire montre une hausse record en avril. Il atteint -7,4 contre -24,1 en mars et revient à ses niveaux d’avant la crise sanitaire. L’indice de #Gaza continue de progresser en passant de -27 points à -12,6 points.


Le montant de la dette publique est passé de 2,88 Mds$ à fin mars 2020 à 3,55 Mds à fin mars 2021. La dette domestique est passée de 1,60 Mds$ à 2,23 Mds$ et la dette extérieure de 1,29 Mds$ à 1,31 Mds. Le déficit budgétaire s’établit à 1,104 Md de NIS à fin avril.

Liban : Il va falloir encore attendre pour connaitre la formation du nouveau gouvernement

L’actualité économique en Syrie


Les autorités syriennes ont octroyé une licence pour l’établissement d’une nouvelle banque, la Banque nationale islamique, dont le capital serait de 10 M$. Les membres fondateurs sont un fonds d’investissement basé au Liban et Syrie.


Le commerce bilatéral entre le #Liban et la Syrie a chuté de 37% en 2020 affecté par la crise libanaise. Le montant total du commerce aurait été de 198 M$ contre 313 M$ en 2019. Les exportations syriennes vers le Liban sont restées stables soit -2% à 86 M$.


Le commerce entre le Liban et la Syrie a chuté de 37% en 2020. Les importations de biens et services libanais vers la Syrie se sont effondrées de 50% à 112 M$. Les principaux produits libanais importés par la Syrie sont les matières plastiques, les fruits et les céréales

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *