Algérie : Augmentation de 68% du temps passé à travailler à distance depuis le Covid 19
#Covid19 #Digital #Emploi #Numerique #Societe #ALGERIE
Fiona Urbain
jeudi 15 juillet 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 15 Juillet 2021 à 16:57

Une augmentation de 68 % du temps passé à travailler à distance est constatée en Algérie, selon une enquête menée par le Consumer Lab de l’équipementier télécoms suédois Ericsson, qui a conclu que la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 et le confinement ont donné “un coup d’accélérateur” aux services digitaux en Algérie.

L’enquête portant sur l’impact de la pandémie de la Covid-19 dans pas moins de 31 pays dont l’Algérie et ses conséquences sur la future réalité urbaine, a également révélé que “durant la pandémie, les consommateurs ont migré massivement leurs habitudes et leurs besoins quotidiens vers les plateformes en ligne”, précisant qu’il s’agit d'”une tendance qui s’inscrira dans la nouvelle normalité qui, selon les utilisateurs, façonnera leur vie quotidienne dans un délai de 1 à 2 ans”.

Pour ceux qui travaillent ou étudient désormais plus de 5 jours par mois à domicile, l’enquête indique que “leur utilisation de la connectivité mobile comme complément est 2 fois plus élevée que le reste de la population connectée à internet”, et que “les catégories des étudiants et de la population active ont accru leur temps de connectivité entre 1 à 2h et 1 à 6h par jour respectivement”.

“De ce fait, tout le monde passe plus de temps en ligne. Les consommateurs de tous les groupes d’âge ont augmenté le temps total qu’ils passent en ligne d’environ 2h par jour, principalement sur les réseaux sociaux pour ne pas perdre contact avec l’environnement. Les jeunes ont tiré pleinement parti des plateformes d’apprentissage en ligne pour faciliter leur apprentissage à distance. Les aînés ont considérablement augmenté leurs achats en ligne pour maintenir la distanciation sociale avec les autres mais aussi utiliser les services de santé en ligne et de livraison de repas à domicile pour les aider dans leur vie professionnelle et familiale”, a commenté Yacine Zerrouki, Directeur général d’Ericsson Algérie.

Concernant la réalité de demain dans les villes, il a été constaté que “58% des consommateurs s’attendent à continuer à travailler à distance” et que “la socialisation ralentira pour laisser plus de place à la santé et au commerce électroniques”, révèle l’enquête qui estime qu’il est aussi attendu qu'”un cinquième des opérations des commerces se dérouleront sur les plateformes numériques au moment où 2 sur 5 des personnes interrogées sont intéressés par de nouveaux services de RA/RV”.

“Pour ce qui est des principaux changements attendus dans la société d’ici 2025, quelques 50% pensent que la plupart des divertissements, de la culture et des rassemblements sociaux de toute taille se produiront sur les plateformes en ligne”, a commenté, pour sa part, Ahmed Reda Berrah, Solution Architect auprès d’Ericsson, estimant que “près de 50% pensent que les robots dotés d’intelligence artificielle (IA) entraîneront la perte d’emplois alors que 47 % croient que la technologie aura résolu bon nombre des problèmes liés au changement climatique”.

Source : Algérie Presse Service

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *