La Tunisie va recevoir le prochain Forum économique de la Francophonie les 21 et 22 novembre 2021
#Cooperation #Covid19 #Croissance #Developpement #EchangesMediterraneens #Economie #Entrepreneuriat #Investissement #Djerba #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 11 octobre 2021 Dernière mise à jour le Lundi 11 Octobre 2021 à 13:07

Organisé par FIPA-Tunisia, l’agence de promotion de l’investissement extérieur en Tunisie, en partenariat avec l’UTICA (l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat) et la CCIT (Chambre de Commerce et de l’Industrie de Tunis) le prochain Forum Economique de la Francophonie (FEF) se tiendra à Djerba les 21 et 22 novembre 2021 autour du thème : « Pour une croissance partagée dans l’espace Francophone » en marge du Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Depuis sa première édition à Dakar en 2014, le Forum Economique de la Francophonie s’est imposé comme une composante essentielle de l’action économique de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie). Le document « Stratégie économique pour la Francophonie » (SEF), adopté pour la période 2020-2025, définit les problématiques et les objectifs majeurs recherchés pour chaque action de développement économique impliquant les parties prenantes de l’espace francophone. « La prospérité partagée et durable » qui inscrit « l’épanouissement de l’individu au cœur du processus du développement économique durable » apparait comme l’objectif final de la vision développée par le document SEF.

Une prospérité partagée et qui pourra répondre aux aspirations des populations et plus particulièrement celles des jeunes et des femmes.

La pandémie de COVID19 a produit des effets planétaires et a tiré toutes les prévisions de croissance économique vers le bas. Aucune économie n’a été épargnée et les scenarii les plus pessimistes sont toujours d’actualité. Si aujourd’hui parler de « prospérité » semble un peu optimiste, l’ambition à court terme pour l’espace francophone est de retrouver le chemin d’une croissance durable.

C’est dans ce contexte que s’inscrit le thème du FEF Djerba 2021 : « Pour une croissance partagée dans l’espace francophone ».

L’objectif est le développement de la croissance dans l’ensemble des pays de l’espace francophone en mettant en place des synergies.

La présence de sept pays dans l’espace francophone, souvent cités parmi les plus grands investisseurs à l’étranger : France, Canada, Suisse, Belgique, Luxembourg, Qatar, EAU pourrait permettre cette croissance partagée par les différents pays de cet espace.

L’analyse des opportunités offertes par chacun des pays de l’espace francophone portées par des populations jeunes, instruites et enthousiastes, indique que les atouts nécessaires sont réunis pour contribuer à cette croissance partagée.

Trois ateliers de travail autour du thème de la croissance partagée :

–  Intégration des chaînes de valeurs et densification des échanges dans l’espace francophone

–  Financement de l’entreprise privée pour une meilleure contribution dans une croissance partagée

–  Entreprenariat des jeunes et des femmes dans l’espace francophone à l’ère de la transition numérique

Durant chaque atelier de travail, un état des lieux de la problématique abordée sera dressé, une étude de cas (une expérience pays réussie en la matière) sera exposée et des recommandations concrètes seront proposées.

A propos de FIPA-Tunisia :

L’Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur, FIPA-Tunisia, est un organisme public, créé en 1995, sous tutelle du Ministère Tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale. Elle est chargée d ́apporter le soutien nécessaire aux investisseurs étrangers et de promouvoir l’investissement extérieur en Tunisie. 

FIPA-Tunisia et ses bureaux à l’étranger forment un réseau d’information sur les opportunités d’investissement en Tunisie, de contact à partir de Tunis ou de l ́étranger, de conseil sur les conditions appropriées pour la réussite des projets (régions d’implantation, régimes d ́investissement, modes de financement…) d’accompagnement de l’investisseur et enfin d’appui pour améliorer la pérennité de l’entreprise par un suivi personnalisé et une assistance permanente auprès des différents départements ministériels et des organismes tunisiens ainsi qu’auprès des autorités régionales. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *