Maroc: Interview du nouvel ambassadeur d’Israël : « Nous avons réussi à créer des liens entre les sociétés civiles marocaine et israélienne »
#Agriculture #Ambassade #Cooperation #Culture #Decideurs #Diplomatie #Gouvernement #Industrie #Politique #Societe #EchangesMediterraneens #ISRAEL #MAROC
Denys Bédarride
mercredi 20 octobre 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Octobre 2021 à 15:19

David Govrin, le nouvel ambassadeur d’Israël au Maroc, était l’invité hier du Prime d’i24NEWS, la chaîne d’information internationale. En duplex depuis Rabat, l’ambassadeur a répondu aux questions concernant les concrétisations politiques et économiques à la suite de la signature des Accords d’Abraham entre le Maroc et Israël.

David Govrin s’est exprimé sur les relations historiques entre les deux pays : 

« Il faut bien comprendre que nous avons conservé des relations sociales et culturelles depuis des décennies, et que nous avons réussi à créer des liens entre les deux sociétés civiles ». Et il souligne l’importance des récents accords : « La reprise des relations diplomatiques nous a permis de développer des vols directs, des échanges commerciaux, nous avons signé des accords économiques très importants. Nous avons créé des groupes de travail dans divers domaines tels que l’agriculture et l’industrie. Ces groupes de travail constituent un mécanisme qui nous permet de renforcer les relations bilatérales ».

David Govrin a ajouté que depuis sa prise de fonction, il perçoit parmi les responsables politiques et la population civile du Maroc, un « soutien favorable » aux accords entre les deux pays, assurant qu’ils comprennent le bénéfice pour les deux peuples ».

Interrogé sur la dégradation des relations entre le Maroc et l’Algérie, l’ambassadeur d’Israël au Maroc, explique que l’Etat hébreu « ne veut pas s’ingérer dans ce type de dispute » mais « qu’il est très clair qu’il s’agit d’une tentative du régime algérien d’essayer de détourner l’attention des problèmes intérieurs ».

David Govrin conclut en rappelant l’histoire commune entre Israël et le Maroc : « Nous avons eu des relations culturelles et sociales entre les communautés et les peuples mais nous n’avions pas de relations diplomatiques et politiques. Il n’y a plus de fossé et c’est pourquoi ils sont très heureux et très satisfaits de la situation ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *