La Turquie et Israël renforcent leur dialogue
#Afrique #Cooperation #Decideurs #Europe #Histoire #Institution #Partenariat #Politique #TURQUIE
Denys Bédarride
jeudi 21 octobre 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 21 Octobre 2021 à 12:21

Le Chef de l’État turc s’est adressé à l’Assemblée nationale angolaise, le 18 octobre, en marge de sa visite en Angola. “La Turquie rejette les approches orientalistes de l’Occident envers le continent africain”, a déclaré le Président turc, Recep Tayyip Erdogan. 

Il a condamné les agissements des pays qui perpétuent les actes discriminatoires envers le continent africains.

“Ces pays doivent se débarrasser du charme de leur propre histoire sanglante et faire face aux réalités actuelles, a-t-il insisté. Le sort de l’Humanité ne peut et ne doit pas être abandonné à la merci d’une poignée de pays vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale.”

Erdogan a rappelé que la Turquie compte 43 ambassades à ce jour sur le continent africain et que 37 pays africains ont ouvert des ambassades à Ankara.

Il a reconnu la contribution du continent africain à l’édification du monde à travers son passé, sa culture, ses peuples et son énorme potentiel dans tous les domaines.

Ainsi, le Président a affirmé que la Turquie considère tous les peuples du continent africain comme des amis sans aucune discrimination. 

Il a rappelé que les sommets du Partenariat Turquie-Afrique avaient, dont le premier a eu lieu à Istanbul en 2008 et le second à Malabo en 2014, ont joué un rôle important dans l’avancée des relations entre la Turquie et le continent africain.

“À l’occasion de ces sommets, nous avons montré que l’amour de notre pays pour l’Afrique, son partenaire stratégique, n’est pas axé sur les intérêts, a-t-il dit. Nous avons lancé des programmes de bourses afin de former une main d’œuvre qualifiée, ce qui est le plus grand besoin du continent. La Turquie a formé 11 mille diplômés au cours des 25 dernières années.”

Erdogan a noté que les visites mutuelles qui ont eu lieu au cours des trois derniers mois sont un signe précurseur d’une nouvelle ère dans les relations entre la Turquie et l’Angola.

“Désormais, nous allons à la fois rattraper le temps perdu et chercher des moyens d’améliorer notre coopération dans tous les domaines, a-t-il souligné. Je souhaite que ma visite, qui montre l’importance que nous attachons à l’amélioration de nos relations avec l’Angola, soit bénéfique pour nos deux pays.”

Le Président a souligné que son pays n’accepte jamais “une configuration des relations bilatérales dans laquelle un camp gagne tandis que l’autre perd, l’un est le producteur et l’autre est le consommateur constant”.

“Notre objectif est de gagner ensemble, de nous développer ensemble, de grandir ensemble, a-t-il noté. L’Angola est l’étoile brillante de sa région grâce à ses ressources naturelles, ses réserves minérales et pétrolières. Nos entreprises sont prêtes à contribuer au développement infrastructurel de l’Angola et à l’élargissement de sa gamme de production. Nous sommes ouverts et prêts à une coopération globale dans tous les domaines.”

Erdogan a souligné que les relations interparlementaires font également partie de ses priorités.

“Nous avons créé notre Groupe d’amitié interparlementaire avec l’Angola au sein de notre Parlement. La création d’un groupe d’amitié au sein de l’Assemblée angolaise contribuera sans aucun doute grandement au développement de nos relations”, a-t-il conclu.`

Source Agence Anadolu 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *