Tunisie : La Banque nationale agricole (BNA Bank) qui détenait 26 % du capital de la compagnie Assurances Multirisques Ittihad (AMI Assurances) est montée à plus de 50 % de parts
#Analyse #AnalyseEconomique #Banque #Economie #Finance #Institutions #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 4 février 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 4 Février 2022 à 10:13

La Banque Centrale de la Tunisie (BCT) vient de publier son rapport annuel sur la supervision bancaire en 2020 et leur situation en 2021. Après une hausse de +13,5% en 2019 pour atteindre 1,3 Md TDN (401,6 M EUR) le résultat net des banques a fortement reculé de 37,9% en 2020 pour atteindre 815 M TND (251,5 M EUR), en partie liée aux mesures de soutien qui ont entrainé une baisse du taux du marché monétaire et la hausse des dotations nettes aux provisions. 

Si les résultats du stress test mené au deuxième semestre de 2020 (sur un horizon de 3 ans) ont démontré une certaine capacité de résilience des principales banques, la BCT a rappelé que la faiblesse persistante de l’économie tunisienne et l’incertitude quant à la sortie de crise sanitaire posent toujours un risque majeur sur la situation du secteur bancaire et financier. Les résultats du stress test font apparaitre un résultat net reculant à 391 M TND (120,7 EUR) en 2022 dans le scénario de base et jusqu’à un déficit de -1,1 Md TND dans le scénario le plus sévère.

En 2020, 15 banques ont affiché un résultat positif, dont le bénéfice cumulé atteint 1,1 Md TND (contre 16 banques en 2019 pour un bénéfice cumulé de 1,5 Md TND), et 8 ont affiché un résultat déficitaire de 254 M TND (contre 7 en 2019 pour une perte cumulée de 165 M TND). Le rapport fait également le constat d’un niveau de concentration élevé dans l’activité des banques résidentes (qui représentent 92% du total des actifs du secteur) : les 4 premières banques résidentes contrôlaient la moitié de l’activité bancaire fin 2020, les 8 premières les trois-quarts. 

La contribution des banques publiques dans le secteur demeure la plus importante, avec une part de marché de plus de 36% en termes d’actifs. L’activité des banques islamiques en Tunisie s’est aussi fortement développée avec un produit net bancaire en hausse de presque 40% en 2020, après +18,5% en 2019, et un résultat net s’élevant à 62 M TND (19,1 M EUR) après 17 M TND (5,3 M EUR) en 2019, soit une hausse de 265%.

L’encours des crédits à l’économie a cru de 5% en 2020 (+3,1% en 2019) pour s’établir à 95 Md TND (29,3 Md EUR) – les crédits aux professionnels ont augmenté de 26,8% et ceux aux particuliers de 5,8% – et l’encours des dépôts à quant à lui progressé de 10,8% pour s’établir à 67,8 Md TND (20,9 Md EUR). La part du secteur public dans les prêts des banques est passée de 13,2% en 2019 à 16,5% en 2020 contribuant à l’accroissement de l’exposition des banques au risque souverain. En 2020, l’endettement bancaire de l’Etat et des entreprises publiques s’est accru de 26,6% (de 17,2 Md TND, 5,3 Md EUR, fin 2019 à 21,7 Md TND, 6,7 Md EUR, fin 2020).

L’année 2020 a également été marquée par une consolidation du réseau d’agences bancaires avec l’ouverture de 29 nouvelles agences. En fin d’année, on compte une agence pour 5 934 habitants contre une pour 6 027 fin 2019. Malgré tout, la répartition reste très inégale sur le territoire avec 2/3 des agences situés dans le Grand Tunis et au Centre Est.

Les principales banques tunisiennes enregistrent une hausse de leur PNB en 2021

La Banque Nationale Agricole (BNA) enregistre une hausse de son produit net bancaire (PNB) de 20,1%, en 2021, s’établissant à 829 M TND (254,7 M EUR) après 690 M TND (212,6 M EUR) en 2020 et une progression de 5% de ses capitaux propres. L’Union Bancaire pour le Commerce et l’Industrie (UBCI) a quant à elle annoncé une augmentation de 9% de son PNB entre le quatrième trimestre de l’année 2020 et celui de 2021 (s’élevant à 263 M TND en 2021, soit 81 M EUR). 

La Société Tunisienne de Banque (STB) a vu sa croissance s’accélérer depuis le deuxième semestre 2021 : les différentes composantes du PNB ont nettement progressé, à l’exception de la marge nette d’intérêts qui affiche une hausse modérée de 2,1 M TND, en lien avec la baisse des taux d’intérêts. De manière globale, le PNB a augmenté de 3,8% pour s’établir à 649 M TND en 2021, soit 200,3 M EUR (contre 626 M TND en 2020). 

Le PNB d’Attijari Bank a progressé de 7,36% en 2021, de 487 M TND en 2020 à 523 M TND (161,5 M EUR) en 2021. Le PNB d’Amen Bank a atteint 455 M TND (139,5 M EUR) fin décembre 2021, contre 401 M TND en 2020, soit une hausse de 13,6%. La banque s’est également vu décerner plusieurs distinctions au titre de l’année 2021 par le journal Global Banking and Finance Review. 

La BIAT, Banque Internationale Arabe de Tunisie, s’est elle aussi vu récompenser de quatre prix pour ses performances financières tout au long de l’année. Son PNB s’élève à 1 Md TND en 2021 (306,5 M EUR), en progression de 8% par rapport à l’exercice précédent. Enfin le PNB de la BH Bank (Banque de l’Habitat) a progressé de 12,2% en 2021 (569 M TND, soit 175,1 M EUR, après 507 M TND en 2020) et ses capitaux propres de 4,6% (de 982 M TND en 2020 à 1 026 M TND fin décembre 2021). 

Source Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.